1 min de lecture Optique

Coronavirus : les orthoptistes autorisés à renouveler lunettes et lentilles

D’après l’un des syndicats d’orthoptistes, cette nouveauté constitue une "victoire pour améliorer l'accès aux soins visuels".

Des lunettes chez un opticien (illustration)
Des lunettes chez un opticien (illustration) Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Maxime Magnier et AFP

Face à la crise inédite que traverse la France avec l’épidémie de coronavirus, les autorités s’adaptent. Ainsi, un décret publié dimanche 26 avril au Journal officiel autorise désormais les orthoptistes à renouveler, sous certaines conditions, les prescriptions de verres correcteurs et de lentilles de contact.

Pour un renouvellement de lentilles de contact, "l'orthoptiste peut adapter, après réalisation d'un examen de la réfraction et sauf opposition du médecin mentionnée expressément sur l'ordonnance, les corrections optiques des prescriptions médicales initiales", datant de moins d’un an pour les patients âgés de moins de 16 ans, et de moins de trois ans pour les patients âgés de 16 ans et plus, précise le décret du 24 avril.

Pour les verres correcteurs, le renouvellement par les orthoptistes est possible, sous les mêmes conditions, pour les prescriptions datant de moins d’un an pour les patients âgés de moins de 16 ans, de moins de cinq ans pour les patients âgés de 16 à 42 ans, et de moins de trois ans pour les patients âgés de plus de 42 ans.

Le décret "va permettre un réel gain de temps"

Pour le le Syndicat national autonome des orthoptistes (SNAO), qui "milite depuis plus d'une décennie pour obtenir l'alignement de ses compétences en matière de renouvellement des corrections optiques sur celles des autres acteurs de la filière visuelle (ophtalmologistes et opticiens)", cette décision constitue une "victoire pour améliorer l'accès aux soins visuels".

À lire aussi
Une ambulance entre aux urgences de Strasbourg urgences
Coronavirus et confinement : que faire en cas de petites urgences de santé ?

Le SNAO ajoute que "dans certaines régions les délais d'attente sont très importants et les kilomètres parcourus par les patients pour une consultation explosent". Dès lors, selon ce qu’a estimé le syndicat dans un communiqué, le décret "va permettre un réel gain de temps au sein d'une filière visuelle en tension depuis des années, ainsi que des économies substantielles pour des milliers de patients et pour les comptes de la Sécurité sociale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Optique Coronavirus Lunettes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants