1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Les cas de contamination sont rares à l'école", estime la Pr. Gras-Le Guen
2 min de lecture

Coronavirus : "Les cas de contamination sont rares à l'école", estime la Pr. Gras-Le Guen

INVITÉE RTL - Alors que l'épidémie ne cesse d'évoluer en France, la Professeure Christèle Gras-Le Guen est contre la fermeture des écoles.

Une salle de classe vide est photographiée dans une école de Mulhouse, dans l’Est de la France, le 18 mai 2020. (Illustration)
Une salle de classe vide est photographiée dans une école de Mulhouse, dans l’Est de la France, le 18 mai 2020. (Illustration)
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Coronavirus : "Les cas de contamination sont rares à l'école", estime la Pr. Gras-Le Guen
03:39
Christelle Rebière

Quel est le niveau de contamination à l'école ? Pour l'instant les études sont contradictoires. Les établissements scolaires sont-ils en train d'amplifier l'épidémie ? Selon la professeure Christèle Gras-Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie, "il y a un parallèle évident entre le niveau de circulation du virus dans la population générale et ce qu'on retrouve à l'école."

Christèle Gras-Le Guen estime que les enfants sont beaucoup moins contaminés que les adultes, même s'ils le sont quand même. L'idée est de tenir compte de l'âge comme un élément majeur pour la circulation du virus et d'avoir quand même à l'esprit que ce n'est pas l'endroit où on se contamine en priorité mais que cet endroit reste le milieu familial.

La priorité n'est pas à la vaccination des enfants

Le coeur du problème n'est pas la contamination à l'école. Selon Christèle Gras-Le Guen "le meilleur moyen de se débarrasser de ce virus et sortir du chaos, c'est bien évidemment "d'accélérer la vaccination". Pour l'heure, la priorité n'est pas à la vaccination des enfants mais à celle des personnes fragiles. Cependant, la professeure explique qu'il faudra bien vacciner les enfants fragiles, mais ce n'est pas la priorité puisque selon les chiffres de Santé publique France "c'est la population où le virus circule le moins".

En ce moment, beaucoup d'écoles ferment car les enfants et les enseignants sont contaminés mais pas dans l'enceinte des établissements scolaires. Les classes sont fermées par mesure de précaution pour éviter la propagation du virus. "Les cas de contamination sont rares à l'école", affirme Christèle Gras-Le Guen.

"Il faut tout faire pour maintenir la scolarisation"

À lire aussi

Les variants changent la donne car ils sont plus contagieux pour tout le monde, y compris chez les enfants. La présidente de la Société française de pédiatrie est contre la fermeture des écoles : "On a vu lors du premier confinement tous les effets délétères sur les inégalités sociales, mais aussi sur la santé mentale des enfants avec un regain de maltraitance (...) il faut tout faire pour maintenir au moins partiellement la scolarisation". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/