1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus Besançon : l'ouverture des écoles menacée par les fortes contaminations
1 min de lecture

Coronavirus Besançon : l'ouverture des écoles menacée par les fortes contaminations

La municipalité a annonce qu'elle pourrait fermer les écoles, tant les personnels éducatifs sont fortement touchés par l'épidémie de Covid-19.

Une mère accompagnant ses enfants à l'école (illustration)
Une mère accompagnant ses enfants à l'école (illustration)
Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Ryad Ouslimani & AFP

Les écoles de Besançon vont-elles pouvoir rester ouvertes ? La municipalité a indiqué lundi 15 mars que la virulence de l'épidémie de Covid-19 au sein du personnel éducatif et encadrant pouvait amener à des décisions de fermetures des établissements. Si la ville fait tout son possible "pour maintenir un service éducatif le moins dégradé possible", elle explique se préparer à devoir "se résoudre à fermer des écoles et des accueils périscolaires" dans les jours qui viennent.

La mairie de Besançon n'est ainsi pas sûr de pouvoir remplacer le personnel indisponible pour assurer le bon fonctionnement des écoles. Dans un communiqué, il est ajouté qu'un grand nombre des personnels sont contaminés ou cas contacts. 

La direction de l'éducation a mobilisé des "renforts", via notamment la réserve sanitaire, et "recrute quotidiennement pour tenter de remplacer les agents absents", tels que les personnels de nettoyage, les Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) ou les animateurs.

Une situation "préoccupante" dans le département

Jeudi, 80 agents des écoles et 115 animateurs périscolaires ont dû être remplacés et, "pour la première fois lundi", la ville a décidé la fermeture pour deux jours de l'accueil périscolaire d'une de ses écoles maternelles, faute de pouvoir remplacer les agents. La maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, a appelé à "la responsabilité et à la vigilance de chacun pour le respect des gestes barrières". Depuis début mars, près de 900 élèves bisontins ont dû être placés à l'isolement, selon la ville.

À lire aussi

Dans l'ensemble de la Région Bourgogne-Franche-Comté, et particulièrement dans le secteur de Besançon, les variants sud-africain et brésilien du coronavirus représentent 12% des tests positifs, une situation jugée "préoccupante" par la préfecture du Doubs.

Le taux d'incidence dans le département "est de 240,4 pour 100.000 habitants" pour la semaine du 3 au 9 mars. Lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans l'ensemble du département du Doubs.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/