2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : les 3 étapes de la vaccination contre la Covid-19

ÉCLAIRAGE - Suivant les recommandations de la Haute autorité de santé, le gouvernement a mis en place trois phases de vaccination. Chaque personne sera appelée selon son niveau de risque face au virus.

Une personne se faisant vacciner contre la Covid-19 à Moscou le 5 décembre 2020
Une personne se faisant vacciner contre la Covid-19 à Moscou le 5 décembre 2020 Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Une première injection à l'hôpital René-Muret de Sevran, et c'est parti : la campagne de vaccination contre la Covid-19 a démarré le dimanche 27 décembre en Seine-Saint-Denis, une dose d'optimisme après des mois de crise sanitaire.

Le processus risque de prendre du temps, et la situation sanitaire continue d'inquiéter l'exécutif, qui ne parvient pas à faire baisser la courbe des contaminations. Le gouvernement a mis en place une procédure de vaccination en trois phases. Si le vaccin ne sera pas rendu obligatoire, comme l'a confirmé à plusieurs reprises le président de la République Emmanuel Macron, chaque français aura la possibilité de se faire vacciner gratuitement.

Ces trois phases ont été construites sur la base des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS). Il est espéré que 16 millions de personnes puissent être vaccinées d'ici l'été 2021.

1. Janvier 2021 : les résidents des Ehpad

Les premiers bénéficiaires du vaccin anti-Covid-19 seront les personnes âgées vivant dans des établissements collectifs, comme les résidents des Ehpad et les patients en unités de soins de longue durée. Les professionnels qui travaillent dans ces établissements pourront aussi bénéficier du vaccin, à condition d'être âgé de plus de 65 ans ou de souffrir de comorbidités.

À lire aussi
société
Coronavirus : les stations de ski toujours fermées en février ?

Dans ce deuxième cas de figure, secret médical oblige, il sera de la responsabilité du personnel de se manifester. Au total, 1 million de personnes pourraient être concernées par cette phase initiale.

2. Février 2021 : les personnes à risque

Une fois la première vague de patients vaccinés, la campagne de vaccination s'accélèrera, rentrant dans une deuxième phase qui pourrait inclure, cette fois-ci, près de 16 millions de personnes.

Elle concernera l'ensemble des personnes considérées comme à risque face au coronavirus. Il s'agit donc des personnes âgées de plus de 65 ans, mais aussi du personnel soignant de plus de 50 ans ou souffrant de certaines pathologies.

À noter qu'un ordre de priorité sera établi au sein de cette phase. Les individus âgés entre 65 et 75 ans bénéficieront dans un premier temps du vaccin, avant l'élargissement à toute la population de plus de 65 ans.

3. Printemps à été 2021 : la population générale

Pour les plus jeunes, il faudra a priori attendre le mois de juin pour se faire vacciner. Dans cette ouverture à la population générale, un premier groupe de personnes sera prioritaire. Sont incluses les personnes âgées de plus de 50 ans, mais aussi les personnes à risque, vulnérables ou précaires ou qui travaillent dans un secteur essentiel, comme la santé, l'éducation ou l'alimentaire.

Le reste de la population majeure pourra normalement être vaccinée à l'été, mais ne seront pas prioritaires. À noter que la vaccination des personnes de moins de 18 ans est pour l'instant exclue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Vaccin Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants