2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le vaccin chinois moins efficace que prévu ?

ÉCLAIRAGE - Un dirigeant chinois a semé des doutes quant à l'efficacité du vaccin chinois contre la Covid-19. Le pays se pencheraient sur de nouvelles pistes.

Une présentation du vaccin contre la Covid-19 produit par le laboratoire chinois Sinovac.
Une présentation du vaccin contre la Covid-19 produit par le laboratoire chinois Sinovac. Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

L'aveu est significatif, d'autant que le produit est déjà distribué dans plusieurs pays à travers le monde. George Gao Fu, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a déclaré lors d'une conférence ce samedi 10 avril que les vaccins en ce moment produits par la Chine, dont le CoronaVac, "n'avaient pas de très haut taux de protection".

Comme le souligne la BBC, l'auteur des déclarations a rapidement semblé vouloir rectifier ses propos, expliquant au journal d'État le Global Times que "les niveaux de protection de tous les vaccins au monde sont parfois élevés, parfois faibles". 

Peu de données sont disponibles à propos du CoronaVac. Une récente étude brésilienne avançait qu'il ne serait efficace qu'à 50,4%, à peine au-dessus des 50% exigés par l'Organisation mondiale de la santé pour autoriser la distribution d'un vaccin. À titre de comparaison, les vaccins de Pfizer et Moderna seraient efficaces à plus de 90% et l'AstraZeneca à 76%.

Le régime chinois envisage désormais de façon officielle de chercher de nouvelles méthodes pour augmenter l'efficacité de ses vaccins. Une piste évoquée : les combiner avec d'autres produits contre la Covid-19, comme cela a déjà été envisagé au Royaume-Uni à propos du vaccin AstraZeneca. Gao Fu a par ailleurs expliqué que la Chine travaillait sur le développement de ses propres vaccins à base d'ARN messager.

Un vaccin "classique"

À lire aussi
coronavirus
Vaccination : "Chronodose", le nouvel outil pour avoir un rendez-vous en 24h

À l'inverse des vaccins produits par Pfizer et BioNTech ou encore Moderna, le CoronaVac ne fonctionne pas avec une technologie à base d'ARN messager mais est produit selon une méthode plus traditionnelle, au cours de laquelle le virus est désactivé puis injecté dans le corps. 

Ce choix d'une technique plus connue avait poussé certaines figures politiques mais aussi des professionnels de la santé à valoriser ce vaccin. Sur LCI, Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, déclarait début décembre : "demain, on m'invite à l'ambassade de Chine à Paris, je me vaccine avec le vaccin chinois". Marine Le Pen  présidente du Rassemblement National, a également appelé à plusieurs reprises à ce que le vaccin chinois soit "envisagé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Chine Coronavirus Chine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants