2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : la dangerosité de la chloroquine, "un fantasme", persiste le Pr Raoult

Dans une vidéo publiée le 18 août 2020 sur la chaîne YouTube Méditerranée-Infection, le professeur Didier Raoult expose les données de mortalité liées à la chloroquine. Il dénonce "le plus grand scandale scientifique de tous les temps".

Le professeur Didier Raoult, dans son bureau à Marseille le 26 février 2020.
Le professeur Didier Raoult, dans son bureau à Marseille le 26 février 2020. Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Le professeur Didier Raoult défend bec et ongles la chloroquine. Le médecin est revenu sur les données de la mortalité liées à la antipaludique dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 30.000 morts en France. Dans une vidéo publiée le 18 août 2020 sur la chaîne YouTube Méditerranée-Infection : il reprend les données de l’Institut IHU Méditerranée Infection / AP-HM.

Le spécialiste des maladies infectieuses explique que depuis le début de la pandémie, 184.589 tests ont été réalisés sur 78.994 patients, dont 6.038 ont été diagnostiqués positifs (7,6%). Sur cet échantillon, 165 personnes sont décédées (2,8%). Dans son institut, 4.030 patients ont été traités à la chloroquine : 18 victimes sont à déplorer (0,4%). Le professeur précise qu'"il n’y a pas eu d’effets secondaires graves", soulignant qu’il faut donc "arrêter, une bonne fois pour toute, le mythe de la dangerosité de la chloroquine". Et de renchérir : "c'est un fantasme !"

Convaincu de l’efficacité thérapeutique de la chloroquine, le Pr Didier Raoult a ajouté que son équipe a réalisé une étude dans les Ehpad de Marseille : il évoque un dépistage des résidents réalisé en avril dernier. D'après ses données, 226 personnes ont été testées positives. La moitié d’entre elles a été traitée par la chloroquine : le taux de mortalité s’est révélé à 14,4%. "Celle chez les gens qui n’ont pas été traités est de 27,8%", sachant que la mortalité française au 2 juin dernier était de 27,7% dans les Ehpad. Le professeur conclut que grâce à la chloroquine, la moitié de ces patients aurait pu être sauvée

C’est le plus grand scandale scientifique de tous les temps

Le Pr Didier Raoult, dans une vidéo publiée sur la chaîne youtube Méditerranée-Infection, le 18 août 2020
Partager la citation

Le spécialiste controversé dénonce des manipulations et de nombreuses pressions qu'aurait subi la communauté scientifique. "De manière objective, nous avons la preuve que les communications scientifiques étaient soumises à certaines influences et à des choix de très grande médiocrité. (...) Les journaux scientifiques de plus haut niveaux sont la cible prioritaire de tentatives de manipulation. C’est le plus grand scandale scientifique de tous les temps", lance-t-il. S’il n’y a plus de données scientifiques fiables, "tout ça devient du contrôle et du pouvoir imposé", déplore le professeur.

À lire aussi
Le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'un point presse, le 15 octobre 2020 à Paris. noël
Coronavirus : Noël "ne sera pas une fête normale", avertit Olivier Véran

Enfin, Didier Raoult est revenu sur le regain de l’épidémie de coronavirus : il reconnaît "un rebond du nombre de gens testés", et donc de tests positifs. "Depuis début juin, nous avons 1.000 cas diagnostiqués : une seule personne est morte", rapporte-il. Donc, en terme de mortalité, "on est à 1 pour 1.000 dans la situation actuelle". Une façon de mettre en lumière une situation sanitaire bien moins grave, selon lui, que celle décrite par ses détracteurs. Il encourage donc à "revenir à la réalité pratique". 

>
Ce que nous apprennent les données de mortalité Crédit Image : Méditerranée-Infection |
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants