1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : non, la chloroquine n'a pas été "réautorisée en douce"

VU DANS LA PRESSE - Une fake news partagée plus de 6.000 fois sur les réseaux sociaux rapportent que le gouvernement a ré-autorisé, sans le dire, le protocole du Pr. Raoult. C'est faux, comme le démontre l'AFP Factuel.

De l'hydroxychloroquine (illustration)
De l'hydroxychloroquine (illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Cela se serait passé le 10 juillet. Sans rien dire à personne, le gouvernement aurait abrogé l'arrêté qui interdit la prescription de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19. "Un rétropédalage", "une belle manœuvre politique"... L'information partagée des milliers de fois agite les réseaux sociaux. Mais cette information est fausse, rapporte AFP Factuel

Oui, il y a bien eu un arrêté publié le 10 juillet sur les "mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé." Mais cet arrêté ne revient pas sur l'interdiction faite de prescrire l'hydroxychloroquine pour traiter la Covid-19

La direction générale de la Santé a donc confirmé à l'AFP que " la prescription du Plaquénil est toujours limitée actuellement à son cadre d'autorisation de mise sur le marché." Ce médicament à base d'hydroxychloroquine ne peut donc être prescrit que contre la polyarthrite rhumatoïde, les lupus ou la prévention des lucites. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants