1 min de lecture Santé

Coronavirus : l'ibuprofène est-il toujours déconseillé ?

L'usage de l'ibuprofène reste déconseillé et les ventes de paracétamol ont été limitées pour éviter les ruptures de stock.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus : l'ibuprofène est-il toujours déconseillé ? Crédit Image : Raul ARBOLEDA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Chloé Richard-Le Bris

L’alerte avait été donnée dès le mois de mars et c’est toujours la même chose aujourd'hui :  l’ibuprofène reste déconseillé car cet anti-inflammatoire peut masquer l’infection et l’aggraver ensuite, notamment chez les malades du coronavirus.

En réalité, la prise d'anti-inflammatoires présente un risque pour toutes les maladies infectieuses et pas seulement pour la Covid-19. L'ibuprofène, vendu sous ce nom et d'autres appellations commerciales comme l'Advil et le Nurofen, a tendance à diminuer la réponse immunitaire et empêche l'organisme de se défendre contre la maladie.

Résultat, les ventes sont en chute libre dans les officines, -80% en mars-avril selon l’agence du médicament. Dans le même temps, les ventes du paracétamol ont été limitées pour éviter les ruptures de stock. Une boîte en usage courant, deux si vous avec le coronavirus. Cette règle continue jusqu’au 10 juillet prochain, c’est la fin de l’état d’urgence sanitaire. Mais pour l’ibuprofène, la consigne reste la même. Son usage est réservé à des cas très particuliers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants