1 min de lecture Médicaments

Ménopause et endométriose : risque de tumeur cérébrale à cause de médicaments progestatifs

Le Lutéran et le Lutényl, deux médicaments progestatifs, multiplient le risque de développer un méningiome, une tumeur cérébrale majoritairement bénigne, selon l'ANSM.

L'agence du médicament avait averti dès février 2019 d'un possible sur-risque de méningiome, une tumeur des enveloppes du cerveau.
L'agence du médicament avait averti dès février 2019 d'un possible sur-risque de méningiome, une tumeur des enveloppes du cerveau. Crédit : LOIC VENANCE
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le risque de tumeurs cérébrales - méningiomes - est confirmé pour des médicaments progestatifs utilisés dans la prise en charge de la ménopause, des troubles menstruels et de l'endométriose, alerte l'Agence du médicament (ANSM) sur la base d'une vaste étude épidémiologique.

Cette nouvelle mise en garde concernent le Lutéran (acétate de chlormadinone) et le Lutényl (acétate de nomégestrol) et leurs génériques. "Le risque augmente avec les fortes doses et un traitement sur une longue durée", souligne Jean-Michel Race, directeur des médicaments d'endocrinologie et gynécologie à l'ANSM. Plus de 400.000 femmes prenaient ce traitement en 2019.

Le méningiome est une tumeur des enveloppes du cerveau, en grande majorité bénigne.
Les femmes traitées plus de 6 mois par ces molécules (acétate de nomégestrol ou de chlormadinone) sont exposées à un risque de développer cette tumeur multiplié par 3,3 et 3,4 respectivement, par rapport à des femmes non traités avec ces médicaments, selon l'étude. Le risque est multiplié par 12,5 à partir de 5 ans de traitement avec le Lutényl et ses génériques et par 7 à partir de 3,5 ans pour le Lutéran et ses génériques. Par ailleurs le risque de méningiome conduisant à une chirurgie intracrânienne augmente fortement avec l'âge: il est, par exemple, 3 fois plus élevé pour les femmes de 35 à 44 ans que pour celles de 25 à 34 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Maladie Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants