1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : faut-il craindre les nouveaux variants ? Michel Cymes répond
2 min de lecture

Coronavirus : faut-il craindre les nouveaux variants ? Michel Cymes répond

PODCAST - Dans ce 5e épisode de "Parlons Vaccin", un podcast en partenariat avec "Dr. Good", Michel Cymes fait le point sur les nouveaux variants du Sars-Cov-2 identifiés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ou au Brésil.

"Parlons Vaccin", un podcast de Michel Cymes
"Parlons Vaccin", un podcast de Michel Cymes
Crédit : RTL Originals
5. BONUS - "Parlons Vaccin" : faut-il craindre les nouveaux variants ?
04:39
Michel Cymes - édité par Sylvain Zimmermann

La vaccination contre la Covid-19 semble patiner et le virus mute. Faut-il craindre les nouveaux variants identifiés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ou au Brésil ? Et que sait-on vraiment de la présence de ces variants sur le sol français ?

Au niveau national, les chiffres remontent au 27 janvier. Le variant anglais représenterait un peu plus de 13,8 % des cas. En Île-de-France, nous serions autour des 20 %. Quant au variant sud-africain, il ne concernerait pour le moment que 1 à 2 % des cas et quelques cas du variant brésilien.

Mais comme ces variants sont plus contagieux, ces chiffres peuvent augmenter très vite, on estime que le variant anglais est 40 % plus transmissible que la souche dominante du virus qui circule en France. Cela veut dire que sa présence risque de doubler tous les 8 à 10 jours.

L'Institut Pasteur estime donc que le variant britannique sera le numéro 1 dans l'Hexagone au mois de mars. C'est pourquoi le conseil scientifique a déclaré que nous étions dans une course contre la montre pour contrer les variants avec la vaccination.

Les variants échappent-ils au vaccin ?

À lire aussi

Il faut d'abord expliquer ce qu’est une mutation. Après avoir infecté nos cellules, les virus se multiplient en réalisant des copies d'eux-mêmes. Ce processus n'est pas parfait et les copies peuvent comporter des "erreurs" : ce sont les fameuses mutations. Ces erreurs sont plus ou moins importantes, et modifient donc plus ou moins le virus.

Si la mutation ne porte que sur une toute petite partie du virus, les anticorps générés par la vaccination continuent de reconnaitre le virus et de le combattre.

Pour le moment, nous n'avons pas de certitude que les vaccins dont nous disposons nous protègent de ces variants mais des éléments de réponse : les laboratoires Pfizer et Moderna ont assuré que leur vaccin était efficace contre les variants britannique et sud-africain. Mais trois études préliminaires sont venues contredire légèrement une partie de ces affirmations. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Parlons Vaccin, un podcast hebdomadaire présenté par Michel Cymes, en partenariat avec Dr. Good. Dans Parlons Vaccin, le médecin met toutes les pièces du dossier sur la table pour mieux comprendre les enjeux de santé publique, l’importance de la vaccination et aussi évaluer notre responsabilité individuelle. Dans la plus grande transparence et sans sujet tabou. Un podcast RTL Originals.

Michel Cymes tient également la chronique Ça va beaucoup mieux, diffusée du lundi au vendredi, à 8h15 sur RTL. Il présente aussi Ça va beaucoup mieux, l'hebdo, chaque dimanche, à 9h15 sur RTL.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/