2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : en quoi consiste la réserve sanitaire et peut-on y participer ?

ÉCLAIRAGE - La réserve sanitaire est un ensemble de professionnels de santé qui se portent volontaires pour prêter main forte face à la crise. Environ 36.000 personnes se sont déjà inscrites.

Le service d'urgence de l'hôpital Édouard Herriot à Lyon (Illustration)
Le service d'urgence de l'hôpital Édouard Herriot à Lyon (Illustration) Crédit : Jeff PACHOUD / AFP
Bastien Hauguel Journaliste

L'épidémie due au nouveau coronavirus continue de se propager en France - la barre des 10 000 malades du Covid-19 a notamment été franchie jeudi 19 mars. Face à cet afflux de nouveaux patients, les hôpitaux commencent à saturer, en particulier dans les clusters d'Ille-de-France et du Grand Est. La réserve sanitaire a ainsi été mobilisée par le gouvernement le 10 mars dernier pour prêter main forte aux personnels de santé, et faire face à la crise. 

Selon le site de Santé publique France, la réserve sanitaire est constituée de "professionnels de santé volontaires et mobilisables à tout moment" pour apporter du renfort en cas de situations sanitaires exceptionnelles. Médecins, infirmiers, psychologues, ingénieurs sanitaires ou encore secrétaires médicaux peuvent ainsi être mobilisés. Les professionnels peuvent notamment être agents du secteur public, salariés du secteur privé, exercer en libéral ou être à la retraite depuis moins de cinq ans. Les étudiants paramédicaux et médicaux, ainsi que les internes en médecine et en pharmacie, peuvent également devenir réservistes sanitaires.

36.000 inscrits

Pour s'inscrire, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site www.reservesanitaire.fr et signer un contrat d'engagement à envoyer par la suite à Santé publique France. Dans un entretien à franceinfo jeudi, Geneviève Chêne, directrice de l'établissement public, a indiqué un "afflux énorme de bénévoles". "Il y a actuellement environ 36.000 inscrits", a-t-elle rapportée. 

Aucune contrainte de mission n'est imposée en se portant volontaire - il est même possible de ne pas être appelé, puisque la mobilisation dépend avant tout de l'évolution de la situation épidémique. Les missions de renfort et jours de formations sont par ailleurs indemnisés. Il faudra compter 300 euros par jour de mission et 150 euros par jour de formation pour les médecins, pharmaciens et sages-femmes. Les psychologues, infirmiers, ingénieurs et cadres administratifs supérieurs toucheront, eux, 125 euros par jour de mission et 62,50 euros par jour de formation

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants