1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : quand aura lieu le pic de l'épidémie ?

Alors que 89 nouveaux décès du Covid-19 ont été recensés hier en France, le Professeur Bertrand Guidet de l'hôpital Saint-Antoine à Paris estime que les soignants feront face à "une grosse vague dans les deux semaines qui viennent".

Un automobiliste à un point de contrôle de température, pendant l'épidémie de coronavirus.
Un automobiliste à un point de contrôle de température, pendant l'épidémie de coronavirus. Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Bastien Hauguel Journaliste

L'épidémie de nouveau coronavirus Covid-19 continue de faire son oeuvre en France. Mercredi 18 mars, 89 nouveaux décès des suites de la maladie ont été enregistrés. 3.626 malades étaient hospitalisés, dont 921 en réanimation. Au total, 9.134 cas de contamination ont été confirmés, a précisé hier le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, en soulignant que le nombre de cas doublait désormais chaque jour. Des chiffres alarmants qui ne devraient malheureusement pas cesser d'augmenter dans les jours à venir.

Interrogé au cours de l'édition spéciale de RTL Soir, le Professeur Bertrand Guidet, chef du service de Médecine Intensive Réanimation à l’hôpital Saint Antoine à Paris, estime, en effet, que nous ne sommes "pas au pic de l'épidémie". "C'est une maladie grave et malheureusement c'est un chiffre qui est impressionnant mais qui va continuer à monter. On va avoir à faire face à une grosse vague dans les deux semaines qui viennent", a-t-il expliqué.

Certains hôpitaux redoutent ainsi de devoir "faire un tri" des patients. Un "tri" qui aurait d'ailleurs déjà commencé ? "Ça dépend des régions", rapporte Bertrand Guidet. "Dans le Grand-Est ils ont été confrontés à cette situation, en Île-de-France, on s'y prépare. Il faut se préparer à avoir une inadéquation entre le nombre de soins et le nombre de moyens dont on pourrait avoir besoin", alerte-t-il. "Les personnes âgées gravement malades en Ehpad, la probabilité de décès étant considérable", ne sont pas prioritaires pour être placées en réanimation, rappelle également le médecin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants