1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Guyane : l'hypothèse d'un reconfinement évoquée par les autorités

La situation sanitaire en Guyane ne s'améliore pas : le nombre de cas de coronavirus continue d'augmenter. Des renforts vont être déployés sur place pour soutenir les équipes soignantes et limiter la propagation de l'épidémie.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus en Guyane : l'hypothèse d'un reconfinement évoquée par les autorités Crédit Image : Jody Amiet / AFP | Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date : La page de l'émission
Sina Mir édité par Florise Vaubien

La situation sanitaire en Guyane suscite l'inquiétude : la mise en place d'un reconfinement n'est pas à exclure, a fait savoir le gouvernement, alors que le nombre de cas de contaminations s'envole depuis plusieurs jours. Des moyens supplémentaires vont être déployés sur place pour épauler les équipes soignantes et limiter la propagation du virus. 

Pour l'heure, les autorités ont préféré mettre en vigueur des couvre-feux notamment à partir de 19 heures à Cayenne ou dans la ville spatiale de Kourou. Par ailleurs, les écoles n'ont pas rouvert leurs portes ce lundi matin. La Guyane est particulièrement impactée par la vague venant du Brésil, devenu l'épicentre mondial de la pandémie, qui partage 700 km avec le département d'outre-mer français. 

Clara de Bort, directrice générale de l'Agence régionale de Santé locale, a expliqué, que les autorités ont pris des mesures qui relèvent d'un "confinement partiel". Le couvre-feu ne permet "même pas d'aller faire ses courses alimentaires" après 15 heures le samedi, illustre-t-elle. Les Guyanais "sont mobilisés" depuis début mars, a rappelé la directrice. "On ne s'est pas arrêté, les professionnels de santé n'ont pas pris des vacances. Ils ont dépisté plus que jamais et nous dépistons aujourd’hui six fois plus" que dans le reste de la France, a-t-elle assuré.

Des renforts attendus

La décision d'appliquer de nouvelles mesures de confinement devrait être prise à la fin de la semaine après avoir mesuré les effets des couvre-feux. En attendant, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, sera sur place demain, mardi 23 juin. 

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 18 mai 2019. coronavirus
Coronavirus : Trump assure qu'un vaccin ou un traitement sera disponible avant la fin de l'année

Des renforts sont par ailleurs attendus. Un hôpital de campagne va être déployé à côté de celui de Cayenne. Des médecins d'Île-de-France arrivent également en renfort pour soutenir le personnel soignant local. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Guyane Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants