2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Grèce : couvre-feu à Athènes et Thessalonique dès samedi

Le Premier ministre grec a annoncé qu'un couvre-feu sera instauré de 00h à 5h à Athènes, Thessalonique, ainsi que dans les autres zones les plus touchées par l'épidémie.

Le Premier ministre Grec, Kyriakos Mitsotakis, le 15 octobre 2020 à Bruxelles.
Le Premier ministre Grec, Kyriakos Mitsotakis, le 15 octobre 2020 à Bruxelles. Crédit : Olivier HOSLET / POOL / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

L'épidémie de coronavirus ne cesse de se propager partout dans le monde. L'Europe, très touchée, continue de durcir les mesures. Le couvre-feu s'impose petit à petit en France, en Belgique, mais désormais aussi en Grèce. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé la mise en place d'un couvre-feu à compter de samedi à Athènes, Thessalonique ainsi que dans les autres zones les plus affectées par l'épidémie de la Covid-19.

"Nous voulons réduire la circulation et les rassemblements nocturnes qui favorisent la propagation du virus", a justifié Kyriakos Mitsotakis lors d'une allocution télévisée jeudi 22 octobre. Une mesure complémentaire vient s'ajouter à celle du couvre-feu : le port du "obligatoire" du masque, en intérieur comme en extérieur, dans les zones où le couvre-feu sera instauré. "Le masque est le vaccin, avant que le vaccin" n'arrive, a souligné le Premier ministre.

Ainsi, dans les zones concernées, les Grecs devront se plier au couvre-feu de 00h à 5h du matin, dès ce week-end. Cette mesure drastique a été prise après qu'un nouveau record quotidien de cas positifs ait été relevé par l'Agence national de santé, pour la troisième journée consécutive. 

En Grèce, pays qui compte quelque 11 millions d'habitants, 882 nouveaux cas ont été dénombrés ce jeudi ainsi que 15 nouveaux décès liés au coronavirus. Là encore, il s'agit d'un record depuis le début de la pandémie. Jeudi, ce sont également quelque 90 personnes qui se trouvaient en soins intensifs.

Ce n'est pas le moment pour les fêtes clandestines

Kyriakos Mitsotakis - Premier ministre grec
Partager la citation
À lire aussi
Jean Castex fait le point sur l'épidémie de coronavirus, le 12 novembre 2020 à Paris. Coronavirus France
Coronavirus : quelle sera la stratégie vaccinale annoncée par Jean Castex ?

"Nous avons constaté une soudaine augmentation des cas ces derniers jours", a déclaré le Premier ministre, pour qui celle-ci s'explique par la hausse du nombre de tests effectués. Afin d'endiguer l'épidémie, ces nouvelles mesures restrictives s'appliqueront dans les régions avec une hausse "dangereuse" des cas, a précisé le Premier ministre. 

L'échelle des risques compte quatre niveaux en Grèce. L'agglomération d'Athènes, la capitale, a été placée au niveau 2 de l'échelle au début du mois d'octobre. Thessalonique, la deuxième ville du pays a pour sa part atteint le niveau 2 cette semaine. Toutefois, des confinements locaux avaient déjà été instaurés dans les régions de Kozani et Kastoria dans le nord du pays.

Depuis le début de la pandémie, la Grèce a enregistré plus de 28.000 cas et déplore près de 550 morts. Le nombre d'infections est quant à lui en constante augmentation depuis le mois août. Cependant, la Grèce "continue de mieux résister que d'autres pays européens", a estimé Kyriakos Mitsotakis, qui a dit favoriser les mesures locales à un confinement général du pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Grèce Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants