1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus en Ehpad : "On a des situations abusives", regrette Brigitte Bourguignon sur RTL
1 min de lecture

Coronavirus en Ehpad : "On a des situations abusives", regrette Brigitte Bourguignon sur RTL

INVITÉE RTL - Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, a reconnu "des situations abusives” dans les Ehpad.

Des personnes âgées dans un Ehpad, en France
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Brigitte Bourguignon était l'invitée de RTL du 12 mai 2021
12:08
Brigitte Bourguignon est l'invitée d'Alba Ventura
12:08
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

"La vie sociale doit reprendre". Le droit à une "vie privée et familiale" a été davantage entravé au cours de la crise sanitaire pour les résidents d'Ehpad, dénonçait début mai la Défenseure des droits. “L'entrée à l'Ehpad est la dernière étape de la vie et on voudrait qu'elle soit la plus heureuse possible", confiait récemment la fille d'une résidente sur RTL

Invitée d'Alba Ventura ce mercredi, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie, l'a elle-même reconnu : "On a des situations abusives" dans les Ehpad. 

“Je ne veux pas jeter en pâture tous les directeurs qui font des efforts énormes depuis des mois, depuis plus d'un an, pour protéger leurs résidents”, tempère la ministre. “Par contre, aujourd'hui, on a des situations abusives. Je n'ai pas peur de le dire", insiste-t-elle. "Ils ont eu des directives qui sont très claires”, précisant que "toute interdiction de sortie serait à bannir".

"La vie sociale doit reprendre"

“On ne peut plus entendre que les visites ne sont pas autorisées en chambre, alors que c'est prévu. Nous ne pouvons plus entendre non plus que les sorties sont interdites alors que la liberté d'aller et venir, elle, est pour tous les citoyens”, ajoute-t-elle. 

À lire aussi

“Aujourd'hui, nous avons une population qui est vaccinée et même totalement vaccinée puisqu'ils ont eu pour la plupart les deux injections”, indique Brigitte Bourguignon. “Donc, la vie sociale doit reprendre. Elle a d'ailleurs repris dans pas mal d'établissements”. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/