1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : comment l'épidémie a changé nos rêves
1 min de lecture

Coronavirus : comment l'épidémie a changé nos rêves

Perrine Ruby, chercheuse à l'Inserm, a récolté des milliers de témoignages sur les rêves des Français depuis le premier confinement. Le constat est sans appel, l'épidémie a bouleversé nos nuits.

De plus en plus de Français souffrent de troubles du sommeil
De plus en plus de Français souffrent de troubles du sommeil
Crédit : dima_sidelnikov
Coronavirus : comment l'épidémie se retrouve dans nos rêves
00:01:25
Virginie Garin - édité par Nicolas Barreiro

La pandémie actuelle de coronavirus ne perturbe pas que nos journées, elle s'invite aussi la nuit. La Covid-19 on en rêve aussi, ou on en fait des cauchemars. Perrine Ruby est spécialiste des rêves à l'Inserm. Elle a étudié 7.000 témoignages depuis le premier confinement et elle est catégorique : le coronavirus a changé nos rêves.

L'angoisse et la peur ont d'abord augmenté le nombre de nos cauchemars. "Il y a eu un bouleversement des thèmes typiques des cauchemars, beaucoup de catastrophes naturelles, des fins du monde, des attaques d'extra-terrestres, de vampires…", constate la spécialiste. La privation de libertés a aussi beaucoup alimenté les rêves : "les contrôles d'attestation, la peur que l'attestation ne soit pas remplie correctement, la peur de la police".

Dans les rêves, peut-être à cause du télétravail, des gens se mettent à faire intrusion dans la vie privée. "Il y a des collègues qui sont à la maison, vous ne pouvez plus empêcher les gens de l'extérieur de rentrer chez vous. Il n'y plus aucune limite", explique Perrine Ruby.

Des souvenirs de l'avant-Covid

Dans beaucoup de rêves, apparaissent des scènes que l'on ne pouvait plus vivre pendant le confinement, "sont apparus des foules, des regroupements, des fêtes, des embrassades, une augmentation des rêves érotiques assez impressionnante".

À écouter aussi

"Les rêves ont montré que l'impact émotionnel était énorme", en conclut la spécialiste du sommeil. D'autres études internationales ont fait le même constat, des personnages masqués ou protégés par un plexiglass apparaissent désormais dans nos rêves.

Perrine Ruby est toujours en quête de nouveaux témoignages pour affiner son étude. N'importe qui peut témoigner à l'adresse suivante : https://sites.google.com/site/perrineruby/home.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire