1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : ce que va contenir le nouveau fichier des personnes vaccinées

ÉCLAIRAGE - Le fichier "SI Vaccin Covid" servira notamment à alerter sur d'éventuels effets secondaires indésirables du vaccin. Il sera mis en place à partir du 4 janvier.

Le vaccin Pfizer-BioNTech (illustration).
Le vaccin Pfizer-BioNTech (illustration). Crédit : Bryan R. Smith / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Par un décret publié le 26 décembre, le gouvernement a validé la mise en place d'un fichier d'information concernant la situation vaccinale de la population. L'objectif : assurer la bonne tenue et l'organisation de la campagne de vaccination, débutée ce dimanche 27 décembre en France.

La démarche a été validée, le mardi 29 décembre, par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Interrogé par FranceInfo, son directeur a assuré que "les données utilisées correspondent bien à la vaccination de la population", et garantit que les personnes qui ne souhaiteront pas se faire vacciner pourront demander à ce que leur nom soit effacé de ce dossier.

Sur RTL, Alain Fischer, le "monsieur vaccin" du gouvernement, a notamment assuré que ce même fichier permettrait aux personnes vaccinées de signaler d'éventuels effets secondaires indésirables.

Un dispositif pour signaler d'éventuels risques

Baptisé "SI Vaccin Covid", version abrégée de "Système d'information Vaccin Covid", le fichier sera co-maintenu par l'Assurance Maladie et la Direction générale de la santé. Il contiendra, pour l'essentiel, des informations qui ont vocation à fluidifier la procédure de vaccination.

À lire aussi
Coronavirus France
Non, l'Institut Pasteur n'est pas "empêché" de développer un médicament anti-Covid

Il y a sera par exemple indiqué si une personne est ou non prioritaire pour la vaccination, ou si cette même personne a déjà effectué une consultation avec un médecin pour se faire présenter les risques et bénéfices du vaccin. D'un point de vu logistique, il servira aussi à suivre "l'approvisionnement des lieux de vaccinations en vaccins et consommables".

Côté sécurité, il pourrait notamment être déployé pour prévenir les personnes déjà vaccinées si des risques non-identifiées apparaissent. Il sera mis en place à partir du 4 janvier 2021, moment à partir duquel la première phase de la campagne de vaccination sera lancée à une plus grande échelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Cnil Médecine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants