1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : ce que l'on sait sur le traitement anti-Covid de Pfizer
2 min de lecture

Coronavirus : ce que l'on sait sur le traitement anti-Covid de Pfizer

Le géant pharmaceutique américain a annoncé mardi que sa pilule anti-covid réduisait de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque. Celle-ci pourrait être disponible "dès ce mois-ci" aux États-Unis, selon le PDG de Pfizer.

Le laboratoire Pfizer annonce que sa pilule anti-covid permet de réduire de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque
Le laboratoire Pfizer annonce que sa pilule anti-covid permet de réduire de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque
Crédit : Don EMMERT / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Une nouvelle encourageante sur le front de la pandémie. Pfizer a annoncé mardi 14 décembre que sa pilule anti-Covid réduisait de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque lorsque prise dans les premiers jours après l'apparition des symptômes. En plus de son vaccin, le géant pharmaceutique développe un traitement antiviral, pris sous forme de comprimé en cas d'infection.

Ce dernier, nommé Paxlovid, devrait rester efficace contre Omicron selon des tests réalisés en laboratoire, a également annoncé Pfizer mardi. Albert Bourla, le PDG de Pfizer, a ajouté sur CBS que le traitement résisterait a priori "très, très bien" à Omicron

"Cette nouvelle fournit un autre outil potentiellement puissant dans notre lutte contre le virus, y compris contre le variant Omicron", s'est félicité le président américain Joe Biden, rappelant que les États-Unis avaient déjà commandé assez de traitements pour 10 millions d'Américains. "Si ce traitement est effectivement autorisé, et lorsque les pilules seront largement disponibles, cela marquera un pas important", a-t-il ajouté.

Disponible aux États-Unis "dès ce mois-ci"

Les résultats d'efficacité présentés mardi par Pfizer s'appuient sur la totalité des participants aux essais cliniques (plus de 2.200 personnes), et confirment ce qui avait été annoncé début novembre à partir de résultats préliminaires.  

À lire aussi

Aucun décès n'a été enregistré parmi ceux ayant reçu le traitement, contre 12 dans le groupe ayant reçu le placebo. Les participants étaient non vaccinés et présentaient un haut risque de développer un cas grave de Covid-19. Le traitement doit être pris pendant cinq jours, toutes les 12 heures. Dans le détail, le risque d'hospitalisation et de décès était réduit de 89% lorsque le traitement était pris dans les trois jours après l'apparition des symptômes, et de 88% dans les cinq jours.

Albert Bourla a estimé sur CBS que la pilule pourrait être disponible aux États-Unis dès "ce mois-ci". Pfizer avait déjà préalablement annoncé avoir demandé son autorisation auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA), et ces nouvelles données seront ajoutées au dossier. Par ailleurs, Pfizer a communiqué mardi des résultats préliminaires d'essais réalisés cette fois sur des patients n'étant pas à risque de développer un cas grave de la maladie. Cette étude a montré une réduction de 70% des hospitalisations, mais ces données réclamaient d'être confirmées et l'essai se poursuit.

Les antiviraux agissent en diminuant la capacité d'un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Ils sont très attendus car faciles à administrer, en pouvant être pris simplement chez soi avec un verre d'eau.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/