1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Tous les 2,5 jours à peu près, l'épidémie double de taille" selon un épidémiologiste
1 min de lecture

Coronavirus : "Tous les 2,5 jours à peu près, l'épidémie double de taille" selon un épidémiologiste

INVITÉ - Alors que le variant Omicron se propage de plus en plus partout dans le monde, l'épidémiologiste Pascal Crépey était l'invité de RTL Midi afin d'évoquer le sujet.

Le variant Omicron connaît un sous-lignage appelé BA.2 (illustration)
Le variant Omicron connaît un sous-lignage appelé BA.2 (illustration)
Crédit : JOHN THYS / AFP
Coronavirus : "Tous les 2,5 jours à peu près, l'épidémie double de taille" selon un épidémiologiste
00:07:21
Amandine Bégot - édité par Charlotte Diry

Boris Johnson, le Premier Ministre Britannique, évoquait le menace du variant Omicron, qu'il a décrit comme un "raz de marée qui arrive". La France peut-elle être épargnée par ce nouveau variant qui inquiète fortement ,


Pascal Crépey, épidémiologiste à l'École des Hautes Études en Santé Publique à Rennes était l'invité de RTL Midi. "C'est vrai que ce variant Omicron se propage extrêmement vite et beaucoup plus vite que ce que nous avons pu voir jusqu'à présent. Tous les 2,5 jours à peu près, l'épidémie double de taille. Cela veut dire qu'en espace d'une semaine, ils peuvent faire fois 8 en terme de nombre de cas détectés. Donc si aujourd'hui, ils sont à peu près à 3.000 cas détectés, dans une semaine, ils seront peut-être à 20-25.000 cas. C'est vraiment très rapide et très préoccupant." explique Pascal Crépey. 

Un premier décès au Royaume-Uni dû au Variant Omicron

Ce lundi 13 décembre, Boris Johnson annonçait au moins un décès dû à Omicron. Une première, puisqu'auparavant, en Europe, aucun décès n'avait été lié directement à ce variant. 

"On est encore au début. Mais quand on regarde ce qu'il se passe en Afrique du Sud, qui a connu ce variant bien plus tôt que nous, on se rend compte que ce n'est malheureusement pas un simple rhume, puisque les hospitalisations en Afrique du Sud, sont en train d'augmenter assez fortement. Et donc, même si on ne sait pas encore à quel point ce nouveau variant est sévère et éventuellement létal, et même si on continue d'espérer qu'il le soit moins que le variant Delta, il est quand même malheureusement problématique." affirme l'épidémiologiste.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.