1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : ce que l’on sait du vaccin AstraZeneca, autorisé en Europe
2 min de lecture

Coronavirus : ce que l’on sait du vaccin AstraZeneca, autorisé en Europe

ÉCLAIRAGE - Le vaccin a obtenu un avis favorable de l'Agence européenne du médicament. Il va devenir le troisième commercialisé en Europe.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford pourrait être le troisième sérum autorisé en Europe
Le vaccin AstraZeneca/Oxford pourrait être le troisième sérum autorisé en Europe
Crédit : AFP
Coline Daclin
Journaliste

L'Agence européenne du médicament (EMA) s'est prononcée ce vendredi 29 janvier en faveur d'une autorisation pour les plus de 18 ans du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 dans l'Union européenne. 

À l'occasion d'une conférence de presse virtuelle sur le sujet, l'EMA a donné son feu vert au vaccin élaboré en partenariat avec l'université britannique d'Oxford. Il devient ainsi le troisième vaccin anti-Covid à être lancé sur le marché européen.
            
Le laboratoire britannique AstraZeneca avait demandé officiellement le 12 janvier dernier une autorisation dans les 27 pays membres de l'UE ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein et en Norvège. L'avantage de ce vaccin : il ne fonctionne pas comme ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna grâce à la technologie de l'ARN messager, et se conserve donc mieux. Là où les premiers vaccins devaient être entreposés dans des congélateurs à très basse température, le vaccin AstraZeneca se garde pendant six mois à une température de réfrigérateur. Son coût est aussi moins important.

Un vaccin "à vecteur viral"

Le vaccin est dit "à vecteur viral" : il prend appui sur un autre virus, un adénovirus de chimpanzé totalement inoffensif pour l'être humain, qui a été génétiquement modifié afin de ressembler au coronavirus

Selon les données publiées par le Lancet, le vaccin serait efficace à 70%. Mais son efficacité sur les personnes âgées fait encore débat. Jeudi 28 janvier, la commission allemande de vaccination (STIKO) ne l'a recommandé que pour les personnes âgées de 18 à 64 ans, car "les données disponibles actuellement sont insuffisantes pour évaluer l'efficacité du vaccin au-delà de 65 ans". 

À lire aussi

De son côté, le laboratoire a répliqué en assurant que "les dernières analyses [...] confirment l'efficacité du vaccin dans le groupe des plus de 65 ans". 

Un retard dans les livraisons

Si l'accès du vaccin AstraZeneca devait être réservé uniquement aux moins de 65 ans, cela contraindrait la plupart des gouvernements européens à réexaminer leur stratégie, axée sur la vaccination prioritaire des plus âgés. 

Le vaccin britannique fait aussi parler de lui ces derniers jours en raison de retards de livraisons. Le groupe a évoqué une "baisse de rendement" dans une usine européenne, expliquant ne pouvoir livrer qu'"un quart" des doses initialement promises à l'UE au premier trimestre. 

Bruxelles, qui a précommandé jusqu'à 400 millions de doses, a jugé ces explications "insatisfaisantes" et demandé une inspection d'une usine belge du laboratoire, où "certains documents et données" ont été saisis jeudi. Le contrat avec la firme a ensuite été publié dans la journée ce vendredi 29 janvier, avec certains éléments confidentiels noircis.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/