1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : 3 questions sur la vaccination ouverte à tous les majeurs
3 min de lecture

Coronavirus : 3 questions sur la vaccination ouverte à tous les majeurs

ÉCLAIRAGE - La campagne de vaccination franchit un nouveau cap ce lundi en élargissant le public éligible à tous les Français de plus de 18 ans. Mais les doses seront-elles suffisantes ?

Le vaccin est désormais accessible à tous les majeurs.
Le vaccin est désormais accessible à tous les majeurs.
Crédit : SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA
Coronavirus : 3 questions sur la vaccination ouverte à tous les majeurs
02:31
Sophie Aurenche
Chroniqueur

La campagne vaccinale accélère la cadence. La vaccination ouvre ses portes ce lundi 31 mai à tous les adultes Français. L'état de santé n'est plus une condition pour être éligible, seule la majorité est désormais demandée.

Cet élargissement du public vaccinable entre en corrélation avec la décrue progressive de l'épidémie sur le territoire français. La semaine passée, les hôpitaux n'ont dénombré que 3.246 nouvelles hospitalisations et 614 nouvelles admissions en réanimation. Seuls 8.541 nouveaux cas ont été détectés dans la journée du dimanche 30 mai, il faut remonter au début du mois de septembre pour retrouver un taux aussi faible.

Le nombre de Français éligibles à la vaccination passe aujourd'hui à 28 millions, selon la plateforme Doctolib, sans compter les quelque 25 millions ayant déjà reçu au moins une première dose, d'après Santé publique France. L'objectif est d'atteindre les 30 millions de vaccinés à la fin du mois de juin. Quelques questions se posent alors avant de se faire vacciner.

Y aura-t-il assez de doses ?

Même si tout le monde ne pourra pas se faire vacciner en une semaine, il y aura assez de doses pour tout le monde. On attend au total, en cumulé, 76 millions de doses livrées à la fin du mois de juin, contre 45 millions en mai. Le laboratoire Pfizer assure d'ailleurs 75% de cette commande. Il va même livrer plus de doses qu'attendues initialement.

Comment prendre rendez-vous ?

À lire aussi

Un souci peut se poser aux Français qui veulent se faire vacciner, la prise de rendez-vous. La demande est 50 fois plus importante que l'offre. Entre 20 et 30 millions de Français vont demander à prendre rendez-vous pour seulement 500.000 à 600.000 créneaux disponibles. 

Depuis jeudi, 85% des rendez-vous pris sur les plateformes le sont par des personnes âgées de moins de 50 ans mais 100.000 créneaux restent réservés aux seniors chaque semaine. Aujourd'hui, un peu moins de 2.000 centres de vaccination plus les milliers de médecins plus les 20.000 pharmaciens qui utilisent désormais la solution de Moderna restent disponibles.

Afin de trouver un créneau, rendez-vous sur les plateformes de réservation Doctolib, maiia.com ou Keldoc.comViteMaDose, qui regroupe les rendez-vous proposés par plusieurs plateformes différentes, a également lancé une nouvelle fonction, "Chronodose". Attention cependant : la demande y est très forte et les créneaux, une fois affichés sur le site, partent souvent en quelques instants seulement.

Combien de temps faut-il attendre après la vaccination pour être immunisé ?

Il est important de rappeler que personne n'est protégé immédiatement après avoir reçu une injection. De nombreux médecins soignent actuellement des patients qui avaient baissé la garde juste après la première injection, ce qu'ils appellent le "syndrome du vacciné". On a beau se sentir libéré après la piqûre, il ne faut pas pour autant oublier les gestes barrières.

Dans les 15 premiers jours après la piqûre, rien ne change. Après quoi, seuls les anticorps augmentent. Pour la solution de Pfizer, c'est seulement après le 15e jour que le vaccin prévient de 62% de risques de forme grave et de 75% le risque de finir à l'hôpital. En général, le taux d'anticorps stagne ensuite, d'où la nécessité d'une seconde dose.

On estime qu'on est protégé au mieux 15 jours après la seconde dose. Ensuite, on ne risque plus grand-chose. Une étude américaine conclut que seulement 0,01% des personnes vaccinées ont attrapé la Covid-19, soit 10.000 contaminations sur un échantillon de 100 millions de personnes ayant reçu les deux doses. Mais vu que le vaccin prévient les formes graves, le risque d'aller à l'hôpital diminue également.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/