1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : "Si la décrue se poursuit, nous passerons un été tranquille", dit Fontanet

VU DANS LA PRESSE - Arnaud Fontanet, chercheur à l'Institut Pasteur, estime que si la décrue de l'épidémie "se poursuit jusqu'au 9 juin, nous passerons un été tranquille".

Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique
Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Comment va évoluer l'épidémie cet été ? C'est la question que se posent beaucoup de Français, dont un grand nombre ont déjà planifié leurs vacances, alors que la levée des restrictions s'amorce petit à petit. Arnaud Fontanet, chercheur à l'Institut Pasteur, a donné ses estimations quant à l'évolution de l'épidémie. 

"Ce que les scénarios de l'Institut Pasteur montrent, c'est que si la décrue se poursuit jusqu'au 9 juin, prochaine étape de la levée des restrictions, nous passerons un été tranquille", dit-il dans une interview au Journal du dimanche. L'épidémiologiste insiste notamment sur l'importance des 15 prochains jours, qui seront "cruciaux", selon lui.

Arnaud Fontanet explique bien que cette décrue doit s'accompagner d'un rythme de vaccination maintenu cet été. Selon lui, il faut "s'assurer qu'on ne manque pas de bras pour administrer ces vaccins ; que ce public plus jeune adhère autant que les plus de 55 ans à la vaccination ; et que les plus de 80 ans, même ceux qui sont isolés chez eux, soient tous immunisés".

"Sans vaccination massive, l'épidémie pourrait repartir. Car avec l'arrivée de nouveaux variants plus transmissibles, la proportion de la population qui doit être vaccinée pour empêcher la circulation du virus grimpe : l'an dernier, on l'estimait à près de 70%, contre 90% aujourd'hui", précise-t-il encore au JDD.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants