1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Vaccination : la livraison de 145.000 doses retardée en France par un camion en panne
1 min de lecture

Vaccination : la livraison de 145.000 doses retardée en France par un camion en panne

Prévue pour la fin de cette semaine, une livraison de 145.000 doses du vaccin Moderna devrait arriver avec quelques jours de retard à la suite d'une panne du camion les transportant.

Un vaccin contre la Covid-19, du laboratoire Moderna
Un vaccin contre la Covid-19, du laboratoire Moderna
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Céline Morin
Journaliste

Mercredi 26 mai au soir, un camion est tombé en panne. Mais, le camion en question transportait dans son coffre 145.000 doses de vaccin du laboratoire Moderna. De quoi retarder les livraisons destinées aux régions du Sud de la France. 

Alors que la vaccination contre le coronavirus est lancée et que les manques de doses du début de la campagne semblent loin, cet incident nous rappelle qu’un incident des plus ordinaires peut vite chambouler tout le calendrier.


Santé publique France a averti les grossistes en charge de la distribution des doses dans les pharmacies des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur que "suite à une panne de véhicule hier [26 mai] soir", les agences desservies par le logisticien Alloga "ne pourr[aient] pas être livrées aujourd'hui [27 mai]". Message assorti de la liste des 73 entrepôts censés recevoir ces doses en questions.

Le 27 mai, un second message était transmis expliquant que la panne et le dépannage ayant "entraîné une excursion de température", la livraison "ne pourra pas être faite demain [28 mai]". Moderne a donc été consulté "pour statuer sur le sort de ces doses".

À lire aussi

Finalement, un troisième mail indique que ces retards n’ont pas eu "d'impact sur les vaccins". Ces derniers devraient donc arriver chez les grossistes le 31 mai. Pour parvenir enfin en pharmacie le 1er juin indique le syndicat FSPF (Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France), qui profite de l’occasion pour dénoncer "un retard inacceptable". Les conséquences "désastreuses" se répercuteront sur les officines, mais aussi les médecins libéraux "contraints d'annuler tous les rendez-vous pris auprès de leurs patients" explique le syndicat.

Le ministère de la Santé parle d’un "aléa de livraison classique" précisant que "les doses ne sont pas perdues et les livraisons reprennent". Et d’ajouter : "la grande majorité des officines ont été livrées comme prévu" dans les autres régions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/