1 min de lecture Santé

Coloration : les teintures capillaires pas toujours inoffensives, avertit Michel Cymes

Quand vous allez chez le coiffeur, vous n'êtes pas toujours au courant des produits utilisés pour vos teintures capillaires. Ils contiennent souvent des ingrédients indésirables.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes avertit sur les dangers des teintures capillaires Crédit Image : Instagram / @jessihawes | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et William Vuillez

Les colorations pour cheveux concernent plus de la moitié des femmes qui ont passé la quarantaine. Ce qui vous obsède, c'est de faire disparaître les cheveux blancs qui vous ratatinent le moral. Mais les produits utilisés pour colorer les cheveux contiennent souvent des ingrédients indésirables.

En tête, on retrouve plusieurs allergènes, comme le paraphénylènediamine. Cela fait des années que l'Union Européenne dit qu'il peut provoquer des réactions allergiques potentiellement graves, pourtant il n'est pas interdit. Son usage est tout juste limité, ce qui est dommage pour un produit dont le bénéfice est uniquement esthétique.

Il ne faut donc pas abuser des colorations et faire le tri dans les produits. Mieux vaut éviter les colorations permanentes, qui font appel à des produits contenant des oxydants et de l’ammoniac. Les produits d'origines végétales sont les moins problématiques, les ingrédients dangereux y sont moins nombreux, même si parfois il ne faut pas se fier aux étiquettes. Pour y voir un peu plus clair, demandez à voir la composition, s'il y a plus de six ingrédients, c'est mauvais signe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes Cheveux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants