2 min de lecture Travail

"Burn-out" : comment détecter les signes avant-coureur et l'éviter

ÉCLAIRAGE - En France, plus de 10% des salariés souffrent en ce moment même de ce syndrome. Mais qu'est-ce qu'un burn-out et surtout quels en sont les symptômes ? Voici quelques éléments de réponse.

En France, il y aurait 3,2 millions de salariés exposés au burn-out (image d'illustration)
En France, il y aurait 3,2 millions de salariés exposés au burn-out (image d'illustration) Crédit : istock
Simon Dujardin
Simon Dujardin

Sur les 30 millions de salariés Français, ils sont plus de 3 millions à être exposés au burn-out, et plus de 18% des travailleurs disent en avoir déjà été victimes.

En France, la tristement célèbre entreprise France Télécom est la première à avoir beaucoup fait parler d'elle en matière de burn-out. Vers la fin des années 2000, entre 2008 et 2009, 35 employés se sont donnés la mort dans un contexte de restructuration de l'entreprise.

Le 6 mai dernier a débuté un procès à l'encontre de  Didier Lombard, qui a dirigé France Télécom de 2005 à 2010. Il est jugé aux côtés de l'ex-numéro 2 de l'entreprise Louis-Pierre Wenes et de l'ex-directeur de ressources humaines Olivier Barberot. Les trois comparaissent pour "harcèlement moral". Le procès est prévu pour durer jusqu'au 12 juillet prochain. Mais France Télécom est loin d'être la seule entreprise à être concernée par l'épuisement au travail.

C'est quoi exactement un burn-out ?

Un "burn-out" est un syndrome d'épuisement professionnel physique et mental, lié à un excès de travail, de stress et de manque de considération. Cela peut arriver à n'importe quel moment, si le travail est devenu une tâche trop pénible ou trop aliénante.

À lire aussi
Parlons-nous - Dublanche Parlons-nous
Choc émotionnel : Quand le corps s'exprime

Heureusement, il existe des moyens pour repérer une personne souffrant d'un "burn-out", grâce à quelques signes avant-coureurs. Si, au travail, cette personne a l'impression d'être moins efficace que par le passé et si elle accumule les heures supplémentaires pour compenser, si elle a du mal à se concentrer, et qu'elle fait des erreurs inhabituelles, il faut s'occuper d'elle car elle risque de faire un "burn-out" dans les jours, semaines ou mois qui suivent.

La plupart des gens concernés ont tendance à être dans le déni

Si cette personne ne change rien à son mode de vie, de nouveaux symptômes peuvent apparaître, comme le changement de comportement, elle peut devenir irritable et avoir des attitudes à risque. 

Pour Michel Cymes, le signe ultime du "burn-out" est : le changement de personnalité. Passer de quelqu'un de bien, à quelqu'un de cynique en toutes circonstances, qui se fiche de tout et qui ne donne plus d'importance à quoi que ce soit.
Il existe divers procédés pour lutter contre le "burn-out", le premier étant d'en parler. Sur la route de l'épuisement professionnel, la plupart des gens ont tendance à être dans le déni. Il ne faut pas avoir peur de se livrer, à des proches et surtout à des professionnels de la santé. Il faut aussi un peu lever le pied au travail, et arriver à dégager du temps pour soi, du temps à consacrer à ses passions et à ses proches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Salariés Burnout
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants