1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Burn out : "Quand on a la chance d'être à l'Assemblée, on ne se plaint pas", dit un député sur RTL
1 min de lecture

Burn out : "Quand on a la chance d'être à l'Assemblée, on ne se plaint pas", dit un député sur RTL

INVITÉ RTL - Le député Les Républicains Aurélien Pradié a balayé d'un revers de main certaines plaintes venant de députés ou de collaborateurs de l'Assemblée nationale, que l'on dit à la limite du burn out.

Aurélien Pradié était l'invité de la matinale de RTL du 7 juin 2018
Aurélien Pradié était l'invité de la matinale de RTL du 7 juin 2018
Crédit : Kathleen Franck / RTL.fr
Burn out : "Quand on a la chance d'être à l'Assemblée, on ne se plaint pas", dit un député sur RTL
10:15
Aurélien Pradié est l'invité de RTL
00:38
Burn out : "Quand on a la chance d'être à l'Assemblée, on ne se plaint pas", dit un député sur RTL
10:16
micros
La rédaction numérique de RTL

Un an après les élections législatives, les députés sont au bord de la crise de nerf. Sessions tardives, textes de lois qui s'enchaînent, exigence décuplée... Les élus se plaignent d'être surmenés. Au point que même le Président du Palais Bourbon, François de Rugy, monte au créneau pour demander le ralentissement de la cadence.

Pourtant Aurélien Pradié, député Les Républicains de la 1ère circonscription du Lot, balaie ces complaintes. "Quand on a la chance d'être député de son pays (...), on ne se plaint pas. Moi je ne me plains pas. Tous les jours je sers mes idées, je tâche d'être utile aux autres. Ça suffit à ne pas être fatigué", explique-t-il au micro de RTL jeudi 7 juin.

L'élu estime que le surmenage est un "sujet indécent" et préfère accuser l'exécutif de vouloir expédier les débats et les textes législatifs. "L'Assemblée nationale est à la charrette du gouvernement, c'est-à-dire qu'aujourd'hui le Parlement ne maîtrise rien de l'ordre et jour. C'est le gouvernement qui commande."

Tout cela montre "la manière dont le gouvernement traite le Parlement". "Aujourd'hui le gouvernement nous considère comme des exécutants, nous demande d'aller vite, de ne pas réfléchir - ou en tous cas le moins possible", affirme le député qui a déposé un amendement pour consacrer l'appellation "chocolatine" plutôt que celle de "pain au chocolat".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/