5 min de lecture Présidentielle 2017

Débat présidentielle : quels sont les enjeux pour chacun des 5 candidats ?

DÉCRYPTAGE - Les cinq candidats favoris à l'élection présidentielle vont débattre sur TF1 lundi 20 mars à partir de 21 heures. Chacun d'entre eux a ses cartes à jouer pour créer une dynamique favorable autour de sa candidature.

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon
Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon Crédit : AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre

C'est une soirée inédite dans l'histoire de la Ve République. Pour la première fois, les cinq principaux candidats à l'Élysée vont s'affronter, lundi 20 mars, dans le cadre d'un débat télévisé avant le premier tour de l'élection présidentielle. Un débat de deux heures et demi diffusé sur TF1 et RTL. La première chaîne a décidé d'inviter uniquement les prétendants crédités de plus de 10% d'intentions de vote dans les sondages. 

Place aux favoris donc : Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Emmanuel Macron (En Marche !), Marine Le Pen (Front national), Benoît Hamon (Parti socialiste) et François Fillon (Les Républicains) vont confronter leur vision et défendre leur programme pour le prochain quinquennat. Dans une campagne principalement marquée par les multiples affaires judiciaires, ce débat pourrait être l'occasion pour les candidats d'engager des discussions sur le fond de leurs propositions.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon à Marseille, le 12 septembre 2017 présidentielle 2017
Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon attribue son échec à Benoît Hamon

À 33 jours du premier tour du scrutin, l'objectif pour chacun d'eux est de se démarquer de ses adversaires et ainsi de bénéficier d'une avance confortable pour passer la première étape du vote. Quels sont les enjeux principaux pour chacun des prétendants à l'Élysée ? RTL.fr fait le point pour chacun des cinq candidats.

Marine Le Pen : faire sauter son plafond de verre

C'est l'éternel problème de la candidate frontiste : si les sondages lui prêtent de fortes chances de passer le premier tour depuis plusieurs mois, Marine Le Pen reste battue au second tour. Aucun sondage ne la donne en effet gagnante de l'élection et ce, quelque soit le candidat auquel elle serait opposée. C'est ce qui est communément appelé le plafond de verre. Pour tenter d'inverser la tendance promise par les enquêtes d'opinion, la candidate qui défend un programme axé notamment sur le patriotisme économique va devoir ratisser large et s'adresser à tous les Français. Après une opération de "dé-diabolisation" de son parti rudement menée, il appartient désormais à la candidate de rassurer sur son programme économique qui effraie encore beaucoup d'électeurs.

Côté faiblesse, Marine Le Pen reste au cœur d'une enquête pour des soupçons d'emplois fictifs. Elle a récemment refusé d'être entendue par les juges dans le cadre de cette affaire. Ses adversaires ne manqueront pas de l'attaquer à ce sujet.

Emmanuel Macron : crédibiliser sa stature présidentielle

Si le candidat du mouvement "En Marche !" a le vent en poupe dans les sondages - le dernier en date le donne au coude à coude face à Marine Le Pen au second tour - il est sûrement celui qui a le plus à perdre lors de ce premier débat télévisé. La place de favori peut rapidement lui échapper, d'autant que si les sondages le place deuxième au 1er tour, ses électeurs potentiels restent pour plus de la moitié indécis sur leur choix final. 

De surcroît, du haut de ses 39 ans, il est le plus jeune des candidats à la présidentielle et n'a jamais été élu. Son manque d'expérience constitue donc un obstacle pour ce candidat au parcours atypique. L'enjeu principal pour Emmanuel Macron se situe principalement dans le besoin d'asseoir sa stature d'homme d'État. Autre faiblesse : il n'a jamais pratiqué l'exercice du débat télévisé. 

François Fillon : faire oublier les affaires judiciaires

Toujours englué dans les affaires judiciaires concernant des soupçons d'emplois fictifs de son épouse et ses enfants, le candidat Les Républicains, qui évolue désormais sous le coup d'une mise en examen, est devenu inaudible et a vu sa campagne sans cesse polluée par les révélations en chaîne. 

L'enjeu pour François Fillon est donc principalement d'arriver à redorer son image profondément écornée et à expliquer son programme, marqué par un projet économique radical qui avait déjà suscité la controverse au lendemain de sa large victoire à la primaire de la droite. L'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy devra sans aucun doute essuyer les nombreuses attaques de ses adversaires à ce sujet. 

"C'est un jeu de vie ou de mort, confirme au micro de RTL le communicant Philippe Moreau Chevrolet, président de MCBG Conseil. Autant les autres se projettent déjà sur le deuxième tour, autant François Fillon essaie de ne pas perdre complètement la face et de conserver une bonne partie de ses électeurs". Quoi qu'il en soit, s'il a sérieusement dévissé dans les sondages, il n'en demeure pas moins qu'il avait réussi sa percée dans le cadre de la primaire grâce aux débats télévisés. 

Benoît Hamon : exister entre Mélenchon et Macron

Les sondages ne sont pas bons pour Benoît Hamon. Le candidat accuse une baisse de 4 points d'intentions de vote au premier tour. Il se retrouve désormais au coude à coude avec Jean-Luc Mélenchon, stable à 12% selon le dernier sondage. Mais cette enquête a été menée avant son meeting jugé réussi à Bercy dimanche 20 mars. Dès lors, le candidat pourrait s'offrir une nouvelle dynamique et pourrait, s'il réalise une bonne prestation sur TF1, rapidement renverser la tendance. Sa bête noire : ce que l'on appelle le vote "utile". Certains électeurs, bien que séduits par le candidat socialiste, pourraient en effet préférer le bulletin Macron, porté par des enquêtes d'opinion largement favorables et mieux placé pour affronter Marine Le Pen.

Autre défi dont Benoît Hamon va devoir se saisir ce lundi 20 mars : se distinguer clairement des propositions de Jean-Luc Mélenchon avec qui il est à égalité et ainsi reconquérir les électeurs les plus à gauche. Une opération rassemblement de taille pour le candidat socialiste. 

Jean-Luc Mélenchon : rassembler l'électorat de gauche

À l'instar de ce qui attend Benoît Hamon sur le plateau de TF1, le candidat de la France insoumise va devoir également tenter de rassembler les électeurs de gauche autour de sa candidature pour espérer talonner son adversaire socialiste et redonner une dynamique à sa campagne électorale. Dès lors, il devra œuvrer pour se distinguer de son adversaire de gauche et ainsi convaincre les indécis que le vote "utile", c'est lui et non Emmanuel Macron ou Benoît Hamon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787741643
Débat présidentielle : quels sont les enjeux pour chacun des 5 candidats ?
Débat présidentielle : quels sont les enjeux pour chacun des 5 candidats ?
DÉCRYPTAGE - Les cinq candidats favoris à l'élection présidentielle vont débattre sur TF1 lundi 20 mars à partir de 21 heures. Chacun d'entre eux a ses cartes à jouer pour créer une dynamique favorable autour de sa candidature.
http://www.rtl.fr/actu/politique/debat-presidentielle-tf1-enjeux-5-candidats-7787741643
2017-03-20 17:31:00
http://media.rtl.fr/cache/DNJcoPOpJ940tfU75FlBUg/330v220-2/online/image/2017/0210/7787182424_marine-le-pen-francois-fillon-emmanuel-macron-jean-luc-melenchon-et-benoit-hamon.jpg