1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG-Real Madrid : 4 raisons d'être confiant pour Paris
3 min de lecture

PSG-Real Madrid : 4 raisons d'être confiant pour Paris

ÉCLAIRAGE - S'il fait l'objet de nombreuses critiques depuis le début de la saison, le PSG aborde son 8e de finale aller de Ligue des champions en large leader de Ligue 1 et avec de solides arguments.

Kylian Mbappé et Lionel Messi avec le PSG à Villeneuve-d'Ascq le 6 février 2022
Kylian Mbappé et Lionel Messi avec le PSG à Villeneuve-d'Ascq le 6 février 2022
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Le film recommence. Comme chaque saison depuis une bonne demi-douzaine d'années, le PSG semble jouer sa saison sur son 8e de finale de Ligue des champions, qu'il aborde escorté de doutes, entre peur du vide et ambition martelée d'aller au bout, de soulever enfin cette "coupe aux grandes oreilles" après une décennie d'investissement colossaux de la part de QSI.

En ce mois de février 2022, les questions ne manquent pas à la veille de la première manche face au Real Madrid, au Parc des Princes. Que vaut réellement cette équipe ? N'est-elle qu'une accumulation de stars appelée à se fracasser face à un adversaire prestigieux ? Kylian Mbappé sera-t-il encore le sauveur à la pointe d'un collectif sans idée ? Le recrutement de Lionel Messi était-il une fausse bonne idée ?

"Nous avons effectué un grand travail. Mardi, nous arriverons dans les meilleures conditions", a assuré l'entraîneur Mauricio Pochettino, qui en appelle à "l'union" avec les supporters qui ont protesté contre la politique du club face à Rennes (1-0) lors d'une dernière répétition sans saveur. Mais comme souvent cette saison, Paris s'est imposé dans le "money time". Après tout, même sans briller la plupart du temps, il domine facilement la Ligue 1 (13 points d'avance sur l'OM) et possède des arguments pour rejoindre les quarts.

1. Défense solide

Dix fois mené au score lors des 20 premières journées de Ligue 1, pris à revers à deux reprises contre Leipzig, à l'aller et au retour, et à Manchester City en phase de poules, le PSG s'est au moins rassuré sur le plan défensif depuis le début de l'année civile. Il n'a encaissé que deux buts lors de ses huit derniers matches toutes compétitions confondues, à Lyon (1-1) et à Lille (1-5), lors d'une rencontre enfin aboutie. 

À lire aussi

Le capitaine Marquinhos reste exemplaire, Presnel Kimpembe retrouve son meilleur niveau. Dans les buts, Paris possède deux immenses gardiens avec Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma. Sur les côtés, Nuno Mendes monte en puissance, Achraf Hakimi, de retour de la CAN, a repris ses marques durant 84 minutes face aux Rennais.

2. Verratti enchaîne

Métronome du jeu parisien, joueur le plus ancien de l'effectif, Marco Verratti vient de disputer les huit matches de l'année 2022, une rareté dans sa carrière. Seul titulaire indiscutable au milieu, sa présence apporte tant : récupération, technique, relance, sang-froid. "Je suis amoureux de lui", avait déclaré Pep Guardiola après sa prestation face à Manchester City en septembre (2-0).

Moins souvent blessé, moins souvent averti, le "petit hibou" s'est en plus offert un doublé face à Brest (4-0), lui qui préfèrera toujours la bonne passe aux statistiques individuelles. Sacré champion d'Europe avec l'Italie l'été dernier, Verratti ne cesse de gagner en confiance et en maturité, à l'approche des 30 ans (le 5 novembre). Face au trio Luka Modric-Casemiro-Toni Kroos, une bonne performance parisienne passe forcément par une grande performance de sa part. 

3. Mbappé concentré, Messi aime le Real

Mbappé se prépare sans doute à vivre une soirée spéciale face au Real, qui rêve de l'attirer à l'expiration de son contrat, en juin prochain. "Je suis concentré sur le fait de gagner contre le Real Madrid, et on verra après ce qui se passera"a déclaré le joueur le 6 février. Sur le terrain, il vient encore d'offrir la victoire aux siens, dans la foulée d'un énième chef d'œuvre à Lille.

Autre argument supposé en faveur des Parisiens, la présence de Messi : l'Argentin, lui aussi buteur face au Losc - son deuxième en Ligue 1 - totalise 26 buts et 14 passes décisives en 45 matches face aux Madrilènes lorsqu'il portait le maillot du FC Barcelone. Sa montée en puissance après un début d'année marqué la Covid éclipse même la probable absence de Neymar au coup d'envoi. Le Brésilien est toutefois dans le groupe et pourrait entrer en jeu.

4. Le Real beaucoup moins flamboyant sans Benzema

Reste la situation du Real et notamment de Karim Benzema. Touché à la cuisse gauche il y a trois semaines l'attaquant français est bien du voyage à Paris mais n'a pas rejoué depuis. Le meilleur buteur madrilène (24 buts cette saison) risque de manquer de rythme. Sans lui, le Real a montré qu'il souffrait en attaque, à l'image de sa dernière sortie à Villarreal samedi (0-0). Le géant espagnol n'a marqué qu'un but lors de ses trois derniers matches et s'est fait sortir en quart de finale de la Coupe d'Espagne par l'Athletic Bilbao (1-0).

À écouter

45. PSG-Real Madrid : pourquoi ce match sera au centre des attentions cette année ?
00:15:20
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info