1 min de lecture PSG-OM

PSG-OM : Jean-Michel Blanquer "aime" les deux clubs

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a confié être "un cas particulier", dimanche 22 novembre, dans l'émission "On refait le sport" : en football, il apprécie à la fois Marseille et le Paris Saint-Germain.

sport On refait le sport avec Le Parisien - Aujourd’hui en France Isabelle Langé
>
PSG-OM : Jean-Michel Blanquer "aime" les deux clubs Crédit Image : Kervin Portelli | Crédit Média : Isabelle Langé | Durée : | Date :
La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Langé édité par Gregory Fortune

L'affection du président de la République Emmanuel Macron pour l'Olympique de Marseille est de notoriété publique. Le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, a-t-il, lui aussi, une équipe préférée en matière de football ? La question lui a été a posée dimanche 22 novembre dans l'émission "On refait le sport", dont il était l'invité.

"Je suis un cas particulier, on le sait un peu, a confié Jean-Michel Blanquer : j'aime beaucoup Marseille et j'aime beaucoup le PSG. Il y a des raisons dans ma vie pour ça, mais c'est comme ça. Je n'ai jamais considéré que la rivalité Marseille-PSG correspondait à quelque chose de solide puisu'en fait ça a été construit de manière un peu artificielle je trouve au début des années 1990". 

"Moi, j'ai aimé Marseille quand j'ai commencé le foot dans les années 1970, quand ils remportaient le doublé (saison 1971-1972, ndlr), explique l'homme de 55 ans. Et puis j'aimais bien le PSG aussi parce que c'était ma ville. Je trouve que ce sont deux équipes qui ont une belle personnalité et je les aime toutes les deux", confie encore celui qui a joué au rugby à plusieurs reprises, "surtout quand j'était étudiant en France" et plus tard en Colombie, où il a vécu de 1989 à 1991.

Autre sujet football abordé durant cette interview, le conflit entre Mediapro et la Ligue de football professionnel. "J’ai confiance dans les acteurs du football professionnel pour trouver les solutions de sortie, assure Jean-Michel Blanquer. Bien entendu on suit ça, on ne se déresponsabilise pas. Mais on n’a pas vocation à compenser des problèmes qui ont été finalement générés par une sorte de cupidité et d’irréalisme".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PSG-OM Politique Ligue 1 Uber Eats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants