1 min de lecture Jean-Michel Blanquer

"Avenir lycéen" : "Pourquoi pas une commission d'enquête", dit Jean-Michel Blanquer

INVITÉ RTL- Le ministre de l'Éducation a répondu aux accusations d'instrumentalisation d'un syndicat lycéen, lancées par la France Insoumise, suite à des articles publiés dans Libération et Mediapart.

sport On refait le sport avec Le Parisien - Aujourd’hui en France Isabelle Langé
>
Affaire du syndicat lycéen : "Pourquoi pas une commission d'enquête", estime Jean-Michel Blanquer Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP / POOL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Langé édité par Louis Chahuneau

Jean-Michel Blanquer a-t-il instrumentalisé un syndicat lycéen pour soutenir ses réformes ? Les parlementaires de la France insoumise notamment mais aussi les principaux syndicats lycéens réclament une commission d'enquête sur le syndicat "Avenir lycéen". 

L'union nationale lycéenne (UNL) réclame même la démission du ministre de l'Éducation. Invité sur RTL, Jean-Michel Blanquer répond aux accusations : "Pourquoi pas une commission d'enquête, ça peut être intéressant. J'aime bien quand il y a des enquêtes, c'est très intéressant pour la démocratie. Mais là, si vous regardez de près ce qui est dit dans ces articles, il y a vraiment beaucoup de sauce et peu de lapin. On voit bien que Libération et Mediapart essayent de faire une affaire à partir de rien. Vous avez juste des lycéens qui ont peut-être dépensé de manière inopinée l'argent qu'ils avaient. J'ai tout de suite demandé une enquête là-dessus, point à la ligne".

Il ajoute au sujet des accusations de La France insoumise : "C'est très frappant de voir cela dit par LFI alors que c'est un secteur qui depuis des années essaye d'avoir une influence sur le milieu lycéen et estudiantin. Les liens sont énormes entre eux. C'est vraiment le pompier pyromane".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Michel Blanquer Syndicats Enquête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants