6 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG-Monaco : 7 questions après le spectaculaire match nul 3-3

ÉCLAIRAGE - Tenu en échec à domicile, dimanche 12 janvier en clôture de la 20e journée de Ligue 1, le PSG reste leader du championnat. Mais sa fébrilité défensive interroge, de même que le potentiel monégasque.

Kylian Mbappé devant Benjamin Henrichs le 12 janvier 2020 à Paris
Kylian Mbappé devant Benjamin Henrichs le 12 janvier 2020 à Paris Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Six buts, un scénario haletant avec in fine le PSG accroché (3-3) pour la première fois de la saison, sur sa pelouse, après une série de huit victoires consécutives toute compétitions confondues sans réelle opposition. L'affiche de la 20e journée de Ligue 1, la 1re de l'année civile 2020, a tout proposé pour réconcilier les amateurs de football avec le championnat de France.

Mené dès la 3e minute et un but de Neymar, Monaco est passé devant au tableau d'affichage (2-1) à la 13e grâce à une jolie frappe croisée de Wissam Ben Yedder. Gelson Martins avait auparavant poussé le ballon au fond après une sortie ratée du gardien parisien Keylor Navas (7e). Neymar a ensuite contraint Fodé Ballo-Touré à marquer contre son camp (24e) puis a signé son premier doublé de la saison en transformant un penalty obtenu par Kylian Mbappé (41e),

Mais Monaco n'a pas lâché et Islam Slimani a égalisé à 3-3 grâce à un petit coup de pouce de l'arbitrage vidéo (70e), qui a estimé que le ballon touché par Marquinhos remettait en jeu l'attaquant algérien, initialement hors-jeu sur une passe de Gelson Martins.

1. La Ligue 1 deviendrait-elle sexy ?

Des buts, du suspense, de la qualité technique. De nombreux observateurs attendaient depuis des semaines, voire des mois, un tel match capable de les emballer comme un choc de Premier League anglaise ou de Liga espagnole. Même Neymar a semblé séduit. "Ça a été un grand match, un bon test pour nous. Nous avons bien joué, nous nous sommes créé des occasions mais nous les avons laissé aussi s'en créer. Maintenant il faut continuer à avancer et faire mieux".

À lire aussi
Noël Le Graët à Caen le 15 septembre 2019 coronavirus
Coronavirus, Michel Hidalgo, fin de saison, Euro reporté... Le Graët se livre sur RTL

Souvent raillée pour son aspect ultra défensif et peu spectaculaire, la Ligue 1 serait-elle en passe de devenir sexy ? En tout cas, Robert Moreno, le nouvel entraîneur espagnol de Monaco entend bien continuer à offrir du beau jeu. "Pour moi, quand vous avez un style, c'est meilleur. La Ligue 1 est très défensive ? Ce n'est pas vrai". Bien sûr, la tendance est à confirmer. Mais les belles promesses de début d'année ont pour l'instant été tenues.

2. Depuis quand Paris n'avait pas encaissé 3 buts au Parc ?

Inscrire trois buts contre Paris au Parc des Princes en championnat : personne n'y était tout simplement parvenu depuis plus de huit ans le début de l'ère qatarie du PSG, en 2011. Avant Navas, le dernier gardien parisien à être aller chercher le ballon trois fois dans ses filets à domicile était Apoula Edel, le 24 octobre 2010, lors d'une défaite 3-2 face à Auxerre.

Ce soir-là, Grégory Coupet n'était que remplaçant. L'équipe d'Antoine Kombouaré, avec Ludovic Giuly, Clément Chantôme, Guillaume Hoarau ou Mevlut Erding, avait ouvert le score dès la 1re minute par Nenê avant de sombrer devant Jean-Pascal Mignot, Roy Contout et Julien Quercia. Nenê marquera aussi le deuxième but. Paris terminera la saison 4e.

Trois, c 'est par ailleurs le total de buts que le PSG avait concédé cette saison à domicile en Ligue 1 (0-2 face à Reims, 4-1 contre Amiens) avant la réception de Monaco. 

3. Depuis quand Mbappé n'avait plus marqué ?

Il faut remonter à beaucoup moins longtemps mais le fait est également à souligner : s'il obtient le penalty qui permet à Paris de virer en tête face à Monaco, Kylian Mbappé n'a pas trouvé le chemin des filets. Ce n'était plus arrivé depuis le vendredi 22 novembre face à Lille (2-0). L'attaquant de 21 ans était entré en jeu à la 65e minute - il était ménagé en Coupe de France face aux amateurs de Linas-Montléry (6-0).

Buteur à Madrid face au Real en Ligue des champions (2-2), Mbappé avait enchaîné face à Nantes lors de la 16e journée de Ligue 1, à Montpellier (1-3) lors de la 17e, avait un signé à Saint-Étienne (0-4) lors de la 18e, un autre contre Amiens (4-1) avant la trêve, et encore marqué face aux Verts la semaine dernière en Coupe de la Ligue (6-1).

4. Le 4-4-2 parisien tient-il vraiment la route ?

Ce choc contre Monaco arrivait à point nommé pour le PSG, impatient de mettre à l'épreuve contre une grosse écurie son actuel schéma de jeu à quatre éléments offensifs, Neymar, Angel Di Maria, Mauro Icardi et Kylian Mbappé. Allait-il manquer d'équilibre face au dense milieu de terrain des joueurs de la Principauté ? Tenir devant les assauts de Wissam Ben Yedder, le meilleur buteur du championnat (14) ? Résister à la "grinta" insufflée par Moreno ?  

En un quart d'heure, Thomas Tuchel a vu resurgir ses hésitations initiales, lui qui avait d'abord évacué l'idée d'aligner ses quatre artistes avant de s'y résoudre en s'étant assuré que ses hommes ne lésineraient pas sur les efforts défensifs. Paris a en effet complètement coulé sur les deux attaques rapides monégasques conclues par Gelson Martins puis par Ben Yedder (13e). 

Je n'ai jamais dit qu'on jouerait comme ça contre Dortmund

Thomas Tuchel
Partager la citation

Plus inquiétant, les quatre attaquants ne sont pas les seuls à blâmer sur le coup, tant la défense est apparue fragile, à l'image de Thomas Meunier, Marquinhos et Juan Bernat. "Ce n'est pas une question de structure, c'est la manière de jouer qui compte", a tenté de relativiser Tuchel. "Moi je n'ai jamais dit qu'on jouerait comme ça contre Dortmund, c'est vous qui le dîtes. Je réfléchis toujours".

Les doutes sont donc de mise, à un peu plus d'un mois du 8e de finale aller de Ligue des champions à Dortmund. Thomas Tuchel a deux options, alors qu'il se déplace dès mercredi 15 janvier (21h) à... Monaco : donner une seconde chance à ses "quatre fantastiques" ou revenir à un schéma moins ambitieux en 4-3-3 par exemple, et par conséquent installer une star sur le banc. 

5. Pourquoi Monaco et le PSG se retrouvent si vite ?

Chaque saison ou presque, ce concours de circonstances se produit : deux équipes se retrouvent dès leur match suivant. Généralement, cela arrive en championnat puis en Coupe, de France ou de la Ligue. Cette fois, le PSG se rend à Monaco pour disputer le match en retard de la 15e journée de Ligue 1.

Initialement prévu le dimanche 1er décembre dernier, le match avait été reporté en raison des intempéries qui avaient touché la Principauté, avec de fortes pluies et des inondations importantes attendues. Outre Monaco-PSG, deux autres matches en retard sont programmés mercredi 15 janvier, à 19h : Nîmes-Rennes (12e journée) et Amiens-Reims (16e).

6. Monaco peut-il finir sur le podium ?

19e après cinq journées, 14e début décembre avant le report du match aller, Monaco pointe lundi 13 janvier à la 8e place de Ligue 1, avec 29 points, autant que Lyon. Avec ses 46 unités, Paris reste loin devant. Marseille (41) possède une belle marge. Mais la 3e place de Rennes (33) est à portée de mains.

"Nous pensons que nous pouvons battre toutes les équipes, a lâché Roberto Moreno à l'issue de ce nul à Paris au goût de victoire. C'est ce que je dis à mes joueurs : nous pouvons gagner tous les matches. C'est notre philosophie. Pour l'instant, je ne pense qu'au prochain match. Les objectifs, on en parlera lors des cinq derniers matches". Après Paris, Monaco recevra Strasbourg (12e) et Angers (9e), ira à Nîmes (19e) et à Amiens (18e).

7. L'OM peut-il viser le titre ?

L'autre grand vainqueur de cette 20e journée est l'Olympique de Marseille, vainqueur à Rennes (0-1) avec la "réussite du champion" (but de Kevin Strrotman contre le cours du jeu à la 84e). Bien sûr, personne ne parlera de titre à Marseille à 18 matches de la fin de saison, celui-ci semblant toujours promis au PSG. 

Mais l'écart n'est que de cinq points et l'OM présente le même nombre de défaites que Paris : trois. Le prochain "Classico" est prévu pour le dimanche 22 mars, au stade Vélodrome (4-0 au Parc à l'aller).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain AS Monaco
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants