3 min de lecture Coupe de la Ligue

PSG-Monaco : 4 raisons de ne pas manquer la finale de la Coupe de la Ligue

ÉCLAIRAGE - Comme l'an passé, la finale de la Coupe de la Ligue oppose Paris à Monaco, samedi 31 mars à Bordeaux (21h05). L'affiche s'annonce spectaculaire. Qu'adviendra-t-il en cas de défaite du PSG ?

Edinson Cavani à la lutte avec Kamil Glik sous les yeux de Jemerson lors du Monaco-PSG du 29 juillet 2017( victoire parisienne 2-1 lors du trophée des champions à Tanger)
Edinson Cavani à la lutte avec Kamil Glik sous les yeux de Jemerson lors du Monaco-PSG du 29 juillet 2017( victoire parisienne 2-1 lors du trophée des champions à Tanger) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Double actualité pour les clubs de Ligue 1 français samedi 31 mars et dimanche 1er avril avec pour 16 d'entre eux une journée de championnat, la 31e (l'OM se rend à Dijon, Lyon reçoit Toulouse), et pour deux, le leader et son dauphin, une finale dans une autre compétition, la Coupe de la Ligue.

Le PSG, toujours privé de Neymar, et Monaco se retrouvent à Bordeaux pour un remake de la finale 2017 survolée par les Parisiens (4-1) à Lyon (la finale 2019 se jouera à Lille). Le club de la capitale avait aussi remporté les trois éditions précédentes, faisant main basse sur les coupes nationales. 

Alors pourquoi suivre ce qui pourrait n'être qu'une nouvelle formalité ? L'affiche mérite-t-elle de "sacrifier" un samedi soir en famille ou entre amis ? Vous connaissez la réponse, évidemment : oui, clairement oui. Arguments.

À lire aussi
Le trophée de la Coupe de la Ligue en format géant le 1er avril 2017 Coupe de la Ligue
Coupe de la Ligue : découvrez les affiches des 8es de finale avec Orléans-PSG

1. Spectacle garanti

Même sans Neymar, même ébranlé par son élimination en Ligue des champions (voir plus bas), le PSG reste une machine à marquer des buts, toujours au moins deux par match lors de ses sept dernières sorties sur la scène nationale. Lors des quatre dernières finales, Edinson Cavani, lui, a signé trois doublés.

Monaco n'est pas en reste avec son buteur Colombien Radamel Falcao, décisif face aux Bleus au Stade de France. L'ASM compte aussi dans ses rangs les internationaux français Thomas Lemar et Djibril Sidibé. Comme le milieu brésilien Fabinho, ils sont montés en puissance en 2018 après une première partie de saison compliquée.

Si Paris reste intouchable en Ligue 1 avec 17 points d'avance sur le club de la Principauté (avec un match de plus), Monaco évolue au presque parfait en 2018 : sept victoires et quatre nuls en championnat, 28 marqués (37 pour le PSG), 13 encaissés (contre 6). Depuis le début de l'année civile, les hommes de Leonardo Jardim n'ont perdu qu'une fois, en Coupe de France, contre Lyon (2-3).

2. Question d'honneur pour les Parisiens

Ça aurait bien sûr pu être l'argument numéro 1 de cet argumentaire. Pour ce PSG version Qatar, chaque défaite est vécue comme une humiliation, tandis que chaque succès en Coupe ou en championnat ne relève que de la "normalité". Aux quatre coins de la France, certains jubilent lorsque Paris chute.

Ce fut le cas avec fracas, tout le pays ou presque le sait, en Ligue des champions face au Real Madrid. Certes, le sort d'Unai Emery est acté, sauf improbable retournement de situation. L'entraîneur espagnol ne sauvera pas sa tête même en cas de succès ce samedi soir. Mais comme ses joueurs, il tient à montrer qu'il a du caractère, qu'il reste compétiteur.

3. Dernière affiche haut de gamme de la saison française

Paris et Monaco se retrouveront en Ligue 1 très vite, dès le dimanche 15 avril, au Parc des Princes. Mais l'avance des Parisiens, même si elle fond légèrement lors des deux prochains matches de l'ASM, est telle que ce choc entre le leader et son dauphin n'aura pas grand intérêt dans la course au titre de champion, pliée sauf cataclysme.

En revanche, là il y a un trophée à aller chercher, certainement pas le plus convoité, mais un trophée quand même, une finale à gagner, peut-être après une prolongation et des tirs au but. Avec la présence d'un club de 3e division, Les Herbiers ou Chambly, la finale de la Coupe de France, face au PSG ou à Caen, sera quoi qu'il arrive intéressante. Mais probablement plus déséquilibrée.

4. Revanche(s)

Monaco et le PSG, ce sont les deux grandes équipes françaises de ces trois dernières saisons. Parti pour régner sans partage sur la Ligue 1 depuis l'arrivée des qataris, Paris s'est vu dépossédé de "son" titre de champion de France par les rouge et blanc la saison passée, celui qui lui appartenait depuis quatre ans.

Surtout, Monaco est parvenu en demi-finale de Ligue des champions l'an passé, réalisant un parcours salué par tous les observateurs, alors que Paris s'écrasait à Barcelone dès les 8es. Pour tenter de franchir enfin les quarts, les dirigeants ont misé sur la pépite monégasque, Kylian Mbappé. Encore raté.

De l'ombre, le club de la Principauté en a moins fait aux rouge et bleu en 2017-2018. Le PSG s'est imposé 2-1 lors du Trophée des champions en juillet puis en Ligue 1 en novembre. En Ligue des champions, ce fut une élimination dès la phase de poules. Compliqué d'être performant très vite après une telle perte de talents. L'esprit de revanche seré présent dans les deux camps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe de la Ligue Paris Saint-Germain AS Monaco
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792841261
PSG-Monaco : 4 raisons de ne pas manquer la finale de la Coupe de la Ligue
PSG-Monaco : 4 raisons de ne pas manquer la finale de la Coupe de la Ligue
ÉCLAIRAGE - Comme l'an passé, la finale de la Coupe de la Ligue oppose Paris à Monaco, samedi 31 mars à Bordeaux (21h05). L'affiche s'annonce spectaculaire. Qu'adviendra-t-il en cas de défaite du PSG ?
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-monaco-4-raisons-de-ne-pas-manquer-la-finale-de-la-coupe-de-la-ligue-7792841261
2018-03-31 07:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Kkt5jaQK95_LDitGJMM1-A/330v220-2/online/image/2018/0330/7792841372_edinson-cavani-a-la-lutte-avec-kamil-glik-sous-les-yeux-de-jemerson-lors-du-monaco-psg-du-29-juillet-2017-victoire-parisienne-2-1-lors-du-trophee-des-champions-a-tanger.jpg