2 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG-Manchester City : les choix de l'embarras pour Pochettino

ÉCLAIRAGE - L'entraîneur argentin dispose d'un groupe au quasi complet pour la demi-finale aller de Ligue des champions, mercredi 28 avril. Quel 11 va-t-il aligner ?

Danilo Pereira et Mauricio Pochettino au Parc des Princes le 21 avril 2021 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

À moyen terme, avec sept matches au calendrier en 26 jours, avant peut-être une deuxième finale de Ligue des champions d'affilée le samedi 29 mai à Istanbul, cette abondance de biens pourrait être la clé de la réussite parisienne. Mais dans l'immédiat, c'est-à-dire cette demi-finale aller face à Manchester City au Parc des Princes, mercredi 28 avril (21h), Mauricio Pochettino doit trancher : quel 11 alignera-t-il au coup d'envoi ? Et par conséquent, quels seront les joueurs, décisifs ces derniers temps, laissés sur le banc ?


S'il doit sans doute largement s'en délecter, l'entraîneur argentin se retrouve confronté à des problèmes de riche que le Paris Saint-Germain n'a que trop rarement connu dans les grands rendez-vous : l'infirmerie est quasiment vide (Juan Bernat est toujours en phase de reprise). Seul un léger doute subsiste sur la capacité de Marquinhos à débuter en défense centrale. Absent du groupe à Metz, samedi 24 avril (victoire 3-1 des Parisiens), le capitaine brésilien était bien de retour à l'entraînement collectif en fin de semaine dernière.

En l'absence de "Marqui" pour la dernière heure à Munich et le quart retour face au Bayern, Danilo Pereira a répondu présent, comme il l'avait fait dans son rôle privilégié de milieu à Lyon fin mars. Le Portugais semble pourtant devoir cette fois se diriger vers le banc, les deux places de milieu défensif étant promises à Idrissa Gueye et Leandro Paredes... puisque Marco Verratti, pour son retour, à de nouveau été positionné en numéro 10 à Metz.

Icardi, Kean et Draxler remplaçants de luxe ?

Ce jeu de chaises musicales entraîne aussi la sortie de l'équipe type des deux purs avant-centres du groupe, Moise Kean et Mauro Icardi. Dans ce 4-2-3-1 avec Verratti meneur de jeu, Neymar (qui enchaîne les matches depuis son retour début avril) glisse à gauche, Kylian Mbappé dans l'axe, le côté droit étant dévolu à Angel Di Maria. En l'absence du Brésilien et de l'Argentin à Barcelone en 8es aller (1-4), Icardi, devant, et Kean, à droite, s'étaient montrés précieux.

À lire aussi
sondage
PSG : pour 57% des Français, pas de sacre en Ligue des champions dans les 3 ans

Parmi les grands vainqueurs depuis l'arrivée de Pochettino figurent aussi Julian Draxler, titulaire surprise à l'aller face au Bayern, reconduit au retour (Verratti était forfait à chaque fois). L'Allemand peut-il espérer un peu plus que quelques minutes lors de cette demi-finale ? Les milieux Ander Herrera, Rafinha et Pablo Sarabia pâtissent aussi du retour de tous les cadres pour les grandes soirées, mais seront certainement utiles dans la rotation, en championnat ou en Coupe de France.

Dagba a rebattu les cartes, incertitude totale à gauche

Reste les côtés de la défense - dans le but, point de discussion, Keylor Navas est incontestable devant Sergio Rico -, avec là encore deux choix forts à effectuer. À droite, Alessandro Florenzi est revenu. Mais Colin Dagba a énormément gagné en confiance au retour face au Bayern. À gauche, Abdou Diallo semblait avoir réglé la question. Mais Layvin Kurzawa reste une option sérieuse, et même Mitchel Bakker n'a pas dit son dernier mot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Manchester City Ligue des champions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants