2 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : "C'est une équipe qui symbolise la loose", se désole Jérôme Alonzo

INVITÉ RTL - Après l'élimination précoce face à Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'ancien gardien parisien dresse un triste constat de la situation.

Presnel Kimpembe, Thomas Meunier et les Parisiens abattus le 6 mars 2019 au Parc des Princes
Presnel Kimpembe, Thomas Meunier et les Parisiens abattus le 6 mars 2019 au Parc des Princes Crédit : FRANCK FIFE / AFP
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Claire Gaveau

"Franchement KO", "franchement mal dormi", "franchement la gueule de bois". Jérôme Alonzo, gardien du PSG entre 2001 et 2008, n'a pas mâché ses mots après l'élimination parisienne face à Manchester United. Malgré sa victoire à Old Trafford, le club de la capitale a sombré dans les arrêts de jeu au Parc de Princes.

Une élimination précoce, la troisième consécutive en huitièmes de finale de la Ligue des champions, qui donne le sourire à certains. "Je suis atterré de constater le nombre de gens heureux. Finalement, on voit encore le travail que doit effectuer le PSG pour devenir un club populaire en France, a-t-il déclaré. Il y a encore un travail immense à accomplir pour prendre de la place dans le cœur des Français".

Selon lui, le Paris Saint-Germain est "une équipe qui symbolise la loose". "Il y a la remontada, il y a la défaite face au Real et il y a Manchester United cette année. Ça fait deux qualifications inratable qui sont ratées en trois saisons. Il faut accepter le prix à payer d'être la raillerie mondiale", lance Jérôme Alonzo.

À lire aussi
L'Argentin Mauro Icardi à San Siro le 15 octobre 2017 Mercato
Mercato PSG : les pistes Icardi et Allan relancées

Mais d'un point de vue football, le consultant de la chaîne L'Équipe peine à expliquer ce qu'il s'est passé mercredi 6 mars. "C'était un gros PSG contre un Manchester United très diminué. Mais Paris n'a pas cherché à tuer la bête", regrette-t-il. Et de poursuivre : "C'est le désert, c'est comme une équipe qui se liquéfie. Vous avez une équipe de onze gars qui n'arrive plus du tout à communiquer, à anticiper". 

Évidemment, si cela va mal en haut, tout va mal

Jérôme Alonzo
Partager la citation

L'ancien gardien professionnel, passé par Nice, Marseille, Saint-Étienne et Nantes, pointe également du doigt la direction parisienne alors que les conflits sont dorénavant de notoriété publique, notamment entre l'entraîneur Thomas Tuchel et le directeur sportif Antero Henrique. "Pour qu'un club réussisse, cela va du monsieur qui lave les affaires au propriétaire. Et évidemment, si cela va mal en haut, tout va mal", dit-il, assurant qu'il y avait eu "plusieurs alertes" dès la phase de poules

Dès lors, les mois à venir s'annonce compliqué dans les rangs parisiens alors que "le rebond sera plus compliqué qu'après la 'remontada' barcelonaise". "Il va falloir faire avec ce qu'il y a car, niveau effectif, ça sera dur d'avoir mieux", selon Jérôme Alonzo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Ligue des champions Manchester United
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797150760
PSG : "C'est une équipe qui symbolise la loose", se désole Jérôme Alonzo
PSG : "C'est une équipe qui symbolise la loose", se désole Jérôme Alonzo
INVITÉ RTL - Après l'élimination précoce face à Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'ancien gardien parisien dresse un triste constat de la situation.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-c-est-une-equipe-qui-symbolise-la-loose-se-desole-jerome-alonzo-7797150760
2019-03-07 20:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lzZTEdC1W07PAxEVkyQ-aw/330v220-2/online/image/2019/0307/7797150797_presnel-kimpembe-thomas-meunier-et-les-parisiens-abattus-le-6-mars-2019-au-parc-des-princes.jpg