1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG : Amorim, Zidane, Conte, Motta, Galtier voire Pochettino... Qui sera l'entraîneur ?
3 min de lecture

PSG : Amorim, Zidane, Conte, Motta, Galtier voire Pochettino... Qui sera l'entraîneur ?

ÉCLAIRAGE - Après avoir convaincu Mbappé de rester et écarter Leonardo, les dirigeants parisiens doivent avancer sur leur "nouveau" projet. Luis Campos devrait être nommé directeur sportif. Reste à savoir qui sera le coach.

Ruben Amorim et Pep Guardiola à Manchester le 9 mars 2022
Ruben Amorim et Pep Guardiola à Manchester le 9 mars 2022
Crédit : Oli SCARFF / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

"Le projet a changé. Le club a envie de changer pas mal de choses sur le plan sportif, et ça m'a donné vraiment cette envie de continuer, parce que je pense que mon histoire n'est pas finie ici". Durant 28 minutes, Kylian Mbappé a commencé à livrer les dessous de sa prolongation au PSG, lundi 23 mai lors d'une conférence de presse au côté du président Nasser Al-Khelaïfi.

Premier symbole fort de ce changement annoncé, l'éviction du directeur sportif Leonardo dans la foulée de la dernière rencontre de la saison face à Metz (5-0), samedi 21 mai. Selon toute vraisemblance, le Brésilien de 52 ans sera remplacé, si ne c'est déjà fait officieusement, par un homme de l'ombre bien connu et reconnu dans le monde du football, le Portugais Luis Campos

Ce dernier a déjà œuvré à Monaco de 2013 à 2016, étant notamment à l'origine des recrutements des Joao Moutinho, Radamel Falcao, James Rodriguez ou encore Bernardo Silva, qui fait aujourd'hui les beaux jours de Manchester City. Luis Campos, c'est aussi l'homme en coulisses lors du titre de Lille il y a un an. Voilà pourquoi le nom de Christophe Galtier, parti depuis à Nice, s'est ajouté à la liste des entraîneurs susceptibles d'intéresser le PSG.

Mbappé apprécie toujours Pochettino

Zinédine Zidane, Antonio Conte, Thiago Motta, Ruben Amorim, Roberto Martinez... Il y en a tellement d'autres, et même l'hypothèse, invraisemblable il y a quelques jours encore, d'un maintien de Mauricio Pochettino a pris forme ces dernières heures. L'Argentin de 50 ans) serait finalement toujours apprécié par la pierre angulaire du "nouveau projet", Kylian Mbappé en personne

À lire aussi

Continuer avec l'ancien coach de Tottenham et son staff présente d'autres avantages pour les dirigeants parisiens : économiser les indemnités de licenciement, lui permettre de tenter d'installer plus durablement le schéma en 3-4-3 trop peu vu cette saison, ne pas tout balayer d'un coup non plus... et ne pas offrir un bail trop long à un nouvel homme dans l'espoir de récupérer Pep Guardiola (51 ans), dont le contrat avec City s'achève en 2023.

Zidane, deux freins de taille

Concernant Zinédine Zidane (49 ans), deux freins de taille semblent compromettre le rêve des Qataris. D'une part, l'arrivée de Campos limiterait le champ d'influence du Marseillais, qui aime avoir les pleins pouvoirs sur le sportif. D'autre part, il y a bien sûr l'équipe de France, si jamais Didier Deschamps (53 ans) venait à partir après le Mondial 2022 après plus de 10 ans à la tête de la sélection. 

Amorim en pole ?

Depuis le début de la semaine, c'est paradoxalement le moins connu de tous les noms listés qui arrive en haut de la liste : Ruben Amorim, 37 ans, ancien milieu portugais du Benfica Lisbonne, en poste au Sporting Portugal avec qui il a terminé champion devant le FC Porto l'an passé et atteint les 8es de finale de Ligue des champions cette saison. Sa jeunesse ne serait-elle pas rédhibitoire pour gérer un effectif de stars ?

Dans un registre similaire, Thiago Motta (39 ans) a pour lui d'avoir gardé un lien fort avec Paris. L'Italien entraîne La Spezia, qu'il vient de maintenir en Serie A, après un passage de deux mois au Genoa et avec les moins de 19 ans du PSG. Il a laissé un bon souvenir au PSG entre 2012 et 2018, les fans n'ayant pas oublié son sens du leadership. 

Conte, l'option rigueur

Reste l'option Antonio Conte, l'option rigueur. Connu pour être inflexible avec ses convictions, quitte à aller au clash, l'Italien de 52 ans tranche avec le profil plus consensuel de Pochettino. Ses méthodes ont permis de relever Tottenham, où il est arrivé en novembre. Mais l'ancien sélectionneur de la "Nazionale" (2014-16), champion avec Chelsea, la Juventus et l'Inter Milan, ne se voit pas aller jusqu'au terme de son contrat avec les "Spurs" (2023). 

Choisir l'Italien permettrait au club de marquer une rupture et repartir sur un nouveau cycle, le souhait de QSI. Mais il reste à voir comment cet entraîneur à poigne s'adapterait au vestiaire, et vice versa, dans un contexte particulier où d'autres comme lui (Thomas Tuchel, Unai Emery) ont été en difficultés.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/