2 min de lecture Ligue 1 Conforama

OM-OL : comment Rudi Garcia a redressé Lyon

ÉCLAIRAGE - 17e à six points de Marseille juste après l'éviction du Brésilien Sylvinho en octobre, l'OL est remonté à la 10e place en réduisant de moitié de son retard sur l'OM avant le choc de dimanche 10 novembre (21h).

Thiago Mendes et Rudi Garcia le 6 novembre 2019 à Décines-Charpieu
Thiago Mendes et Rudi Garcia le 6 novembre 2019 à Décines-Charpieu Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Tous les supporters lyonnais ne sont pas encore totalement conquis mais les faits sont là. Depuis qu'il a repris l'équipe en main à la mi-octobre, Rudi Garcia est bien parvenu à sortir l'OL de la crise. Si certains rêvaient de José Mourinho ou préféraient Laurent Blanc pour succéder au Brésilien Sylvinho, débarqué après neuf journées seulement, l'ancien coach du Mans, Lille, la Roma et Marseille a réussi ses débuts entre Rhône et Saône.

Certes, les premiers pas de "son" OL, face à Dijon, ont été hésitants (0-0). Dans la foulée, il y a eu cette cruelle défaite à Benfica en Ligue des champions (2-1) sur une mauvaise relance du gardien Anthony Lopes. Depuis, Lyon a retrouvé le goût de la victoire et vient d'en signer trois de suite, une première lors de cette saison qui avait pourtant si bien commencé avec des cartons à Monaco (0-3) et contre Angers (6-0) en août. 

Derrière, le duo Sylvinho-Juninho a vu le contexte se dégrader, enchaînant sept matches sans succès (trois défaites et quatre nuls). La victoire à Leipzig (0-2) en Ligue des champions début octobre a offert un sursis au jeune technicien auriverde. Mais la défaite à Saint-Etienne (1-0) quatre jours plus tard lui a été fatale.

Inamovible 11 de départ

Du 4-3-3 en début d'exercice au 3-4-1-2 face aux Verts en passant par le 4-2-3-1 et le 5-3-2 face au PSG (défaite 0-1 à domicile), Sylvinho aura cherché en vain la solution. Rudi Garcia, lui, s'appuie depuis quatre matches sur un inamovible 4-4-2, avec le même 11 de départ lors des trois dernières rencontres, hasard ou coïncidence toutes gagnées.

À lire aussi
Angel Di Maria et Marquinhos avec le PSG le 25 août 2019 Ligue des champions
Ligue des champions : 16% des Français pensent que le PSG va gagner

Le voici dans le détail : Anthony Lopes - Léo Dubois, Jason Denayer, Joachim Andersen, Youssouf Koné - Jeff Reine-Adelaïde, Thiago Mendes, Lucas Tousart, Houssem Aouar - Moussa Dembélé, Memphis Depay. Denayer a délogé Marcelo en défense centrale, Reine-Adelaïde s'est imposé, Maxwel Cornet, Bertrand Traoré et Martin Terrier doivent se contenter d'un rôle de joker.

Turn-over du capitanat

Avec ce système, Lyon a donc successivement battu Metz (2-0), Toulouse (3-2) et Benfica (3-1) en Ligue des champions, où il se trouve en position favorable. Inefficace face au but depuis fin août en championnat, Depay s'est enfin réveillé et a même porté le brassard de capitaine à Metz. Son absence va peser à Marseille, dimanche 10 novembre (21h).

Marcelo (contre Dijon), Lopes (à Benfica), Denayer (à Toulouse), et Dubois (contre Benfica) ont aussi eu l'honneur d'être capitaine d'un soir depuis l'arrivée de Garcia, qui cherche encore celui qui sera son homme de confiance à long terme. Une autre facette du technicien de 55 ans, sur le point de faire basculer l'opinion en sa faveur en cas de succès sur la pelouse de l'OM.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Olympique de Marseille Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants