1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mondial 2022 : Ukraine, Finlande, Bosnie et Kazakhstan au menu des Bleus
1 min de lecture

Mondial 2022 : Ukraine, Finlande, Bosnie et Kazakhstan au menu des Bleus

Les Bleus affronteront quatre adversaires plutôt abordables en phase de qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

L'équipe de France de football, célébrant sa victoire contre la Croatie à Zagreb le 14 octobre 2020
L'équipe de France de football, célébrant sa victoire contre la Croatie à Zagreb le 14 octobre 2020
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Mondial 2022 : Ukraine, Finlande, Bosnie et Kazakhstan au menu des Bleus
01:28
Mondial 2022 : Ukraine, Finlande, Bosnie et Kazakhstan au menu des Bleus
01:28
Cassandre Jeannin & AFP & Ryad Ouslimani

L'équipe de France a été épargnée en héritant de l'Ukraine et de la Finlande, de la Bosnie-Herzégovine et du Kazakhstan dans son groupe D des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, selon le tirage au sort effectué lundi 7 décembre à Zurich. S'il faut évidemment se garder d'une quelconque fanfaronnade, ils convient de dire que les champions du monde sont plus satisfaits de leur sort que leurs quatre adversaires.

Les Bleus devront conclure cette campagne de qualification à la première place de leur groupe pour se qualifier directement pour le Mondial, organisé au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022, ce qui laisse peu de marge d'erreur. Sur l'échiquier mondial, les Bosniens sont sans doute les plus référencés, avec leur avant-centre Edin Dzeko et le maître à jouer Miralem Pjanic. Mais là encore rien d'insurmontable. 

Didier Deschamps, qui devra d'abord aborder un très relevé Euro 2020 durant l'été à venir (report pour cause de pandémie), visera donc la qualification pour une cinquième phase finale à la tête de l'équipe de France, qui défendra son titre acquis en 2018 en Russie. Les premières rencontre débuteront avec un bloc de trois matchs entre le 24 et le 31 mars 2021

Dotée d'un réservoir de talents impressionnant à tous les postes, la France peut aborder sereinement l'échéance des qualifications pour peu que les rencontres soient prises avec sérieux. Dans une années 2021 marquée par une grande concentration de rencontres, la densité du potentiel de joueurs peut permettre de varier les compositions d'équipes sans perdre énormément en qualité collective. Les récents tests en Ligue des nations l'ont d'ailleurs démontré. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/