1 min de lecture Coupe du monde 2022

Mondial 2022 : "Le Qatar devra accepter que l'on puisse boire de la bière", explique Boniface

INVITÉ RTL - Pour Pascal Boniface, le directeur de l’Institut des relations internationales et stratégique, le prochain organisateur de la Coupe du monde de football n'aura pas d'autre choix que de s'adapter.

Vincent Parizot RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Mondial 2022 : "Le Qatar devra accepter que l'on puisse boire de la bière", explique Boniface Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Nouvelle étape vers le Mondial 2022 de football au Qatar, lundi 7 décembre, avec le tirage au sort des éliminatoires de la zone Europe. Mais cette première Coupe du monde organisée au Moyen-Orient dépasse amplement le domaine purement sportif, comme le rappelle Pascal Boniface, directeur de l’Iris, l’Institut des relations internationales et stratégiques.

"Avant qu'il n'investisse au Paris Saint-Germain, qui connaissait le Qatar en France ?, interroge le géopolitologue spécialiste du football. Avant qu'il ne reçoive la Coupe du monde, qui connaissait le Qatar dans le monde ? Le Qatar a investi sur le sport pour être un point sur la carte. C'est un tout petit pays avec une faible population, avec un voisin assez imposant, l'Arabie Saoudite".

"Miser sur le sport, c'est une façon d'exister, d'être reconnu au niveau international, parce que c'est certainement ce qui amène le plus de visibilité, poursuit l'homme de 64 ans. Donc, il y a une diplomatie sportive du Qatar qui est extrêmement vive". 

La compétition se passera très bien

Pascal Boniface
Partager la citation

"Pour la Coupe du monde, il faudra que le Qatar s'adapte, souligne Pascal Boniface. Il faudra qu'ils acceptent que l'on puisse boire de la bière, qu'ils acceptent des supporters venant du monde entier, parce qu'on ne comprendrait pas que ça puisse se faire autrement". 

À lire aussi
football
Super Ligue : la Fifa peut-elle priver les joueurs de compétitions internationales?

"Le Qatar organise la Coupe du monde pour faire sa publicité, et donc il faut aussi tenir ses échéances-là, conclut-il. Les polémiques existeront jusqu'au jour du coup d'envoi et elles dureront pendant (la compétition, ndlr). Par contre, je pense que la compétition se passera très bien".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du monde 2022 Géopolitique Qatar
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants