1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Manchester City-Monaco : "On n'a pas peur d'eux" promet Bakayoko
2 min de lecture

Manchester City-Monaco : "On n'a pas peur d'eux" promet Bakayoko

REPLAY - À deux jours de l'affrontement en huitième de finale aller de Ligue des champions à Manchester City, le milieu de terrain a avoué ses ambitions dans "Le Club Liza"

Le Niçois Vincent Koziello à la lutte avec le Monégasque Tiémoué Bakayoko le 6 février 2016
Le Niçois Vincent Koziello à la lutte avec le Monégasque Tiémoué Bakayoko le 6 février 2016
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Manchester City-Monaco : "On a pas peur d'eux" promet Bakayoko
00:53:52
Luca Dangréaux

Avec son match nul sur la pelouse de Bastia (1-1) dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1, Monaco ne s'est peut-être pas préparé de la meilleure des manières pour son plus gros choc de la saison. Son déplacement à Manchester City en Ligue des champions représente un virage serré dans la saison monégasque.

Selon 68% les amateurs de football, Monaco va se qualifier pour les quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions de clubs. Cela semble être aussi le cas des joueurs et en particulier de Tiémoué Bakayoko, invité du Club Liza ce dimanche 19 février : "On a peur de cette équipe. Elle reste favoris car ils ont des grands joueurs et un très grand coach, mais nous avons la meilleure attaque d'Europe et on espère revenir de la-bas avec un résultat."

Bruno Constant, correspondant en Angleterre pour RTL donnait les forces, mais surtout les faiblesses de City et de Guardiola : "La défense et le gardien sont les plus grands défauts de cette équipe. Sur les sept derniers matches, il n'a pas aligné deux fois de suite la même charnière défensive. On ne sait d'ailleurs toujours pas qui va jouer face à Monaco".

Il n'a pas choisi entre la France et la Côte d'Ivoire

Avant d'aborder son cas personnel, il a avoué s'être inspiré de la performance du Paris Saint-Germain face à Barcelone dans cette même compétition continentale. Bixente Lizarazu lui a ensuite demandé de se projeter sur son avenir dans le club de la Principauté : "Je pense que tu es bien dans cette équipe très talentueuse et qui joue le titre chaque année. Tu ne devrais pas te précipiter, tu n'as que 22 ans". Un avis partagé dans le pus grand politiquement correct possible par le milieu Franco-ivoirien.

À lire aussi

C'est justement sur sa double nationalité et sur son futur pays footballistique qu'il a enfin été interrogé. Bertrand Latour lui a fait écouter les deux hymnes nationaux. Lequel avait son attirance particulière ? "Pour l'instant je ne me donne pas de date pour choisir mais si une sélection se manifeste en mars je devrais forcément choisir. J'ai fais toutes les sélections jeunes avec les Bleus et je regarde toujours cette équipe jouer. J'étais triste quand elle a perdu la finale de l'Euro mais je ne sais pas si j'y jouerai.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/