3 min de lecture Franck Ribéry

Franck Ribéry : Ballon d'Or 2013, steak doré... Le joueur de 35 ans se livre

VU DANS LA PRESSE - L'ancien international français, toujours joueur du Bayern Munich, a accordé une longue interview au journal "L'Équipe", qui la publie vendredi 15 février.

Franck Ribéry avec le Bayern Munich le 19 décembre 2018
Franck Ribéry avec le Bayern Munich le 19 décembre 2018 Crédit : Christof STACHE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Lui qui boude les médias français depuis de nombreuses années - parce qu'il a "souffert" des polémiques à son égard - a accepté de se confier cette fois sur trois pages, en ouverture du quotidien L'Équipe du vendredi 15 février. Franck Ribéry, 36 ans le 7 avril prochain, fait le point sur son avenir et revient sur plusieurs épisodes forts de sa carrière.

La dernière polémique en date, justement, est très vite évacuée. "Je fais ce que je veux dans ma vie privée. Qu’on me juge pour le foot !", assène le milieu gauche lorsque son interlocuteur lui parle de la fameuse côte de bœuf dorée dégustée dans un restaurant de Dubaï. 

"Dès qu’on peut, on me cherche des poux dans la tête (...) Les gens se moquent de savoir ce que je mange ! Là-bas, j’étais invité par le patron. Beaucoup d’autres joueurs sont allés manger chez lui. Et la même chose que moi. On n’en a jamais parlé. Mais pour moi, on fait tourner les vidéos. Certains prennent un malin plaisir à me nuire. Je doute que ces gens-là fassent une grande carrière de reporter".

Je me voyais Ballon d'Or. C'est la vérité

Franck Ribéry
Partager la citation

Cette mise au point effectuée, le natif de Boulogne-sur-Mer revient sur la plus grande frustration de sa carrière : ne pas avoir reçu la récompense individuelle suprême pour tout footballeur en 2013. "Je me voyais Ballon d'Or. C'est la vérité. Encore aujourd'hui, je pense que je méritais ce Ballon d'Or. Je n'ai toujours pas digéré. J'ai tout fait pour l'avoir. J'ai rempli toutes les cases. J'ai gagné tout ce qu'il était possible de gagner avec le Bayern".

Franck Ribéry à Zurich le 13 janvier 2014
Franck Ribéry à Zurich le 13 janvier 2014 Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
À lire aussi
Franck Ribéry, le 21 octobre 2019 Italie
VIDÉO - Franck Ribéry s'énerve et bouscule un arbitre italien

Vainqueur notamment de la Ligue des champions, il est devancé cette année-là par Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. "J'ai vraiment pris un gros coup sur la tête, poursuit le numéro 7. J'ai vécu cette troisième place comme une terrible injustice. Je me suis posé 10.000 fois la question : pourquoi pas moi ? Plus je réfléchissais, plus j'étais dégoûté. Tout n'était pas clair".

Ribéry estime toujours cinq ans plus tard "qu'il y a des coéquipiers et des gens qui pèsent dans le foot français qui n'ont pas été solidaires avec moi. J'ai senti que ces gens n'auraient pas été heureux que je sois Ballon d'Or".

Porter le maillot bleu reste une des plus belles choses qui me soit arrivé

Franck Ribéry
Partager la citation

Concernant l'équipe de France, qu'il a décidé de quitter en août 2014 après avoir manqué le Mondial au Brésil pour une blessure au dos, il n'exprime aucun regret. "Le positif prend le dessus. Savoir d'où je viens et porter le maillot bleu reste une des plus belles choses qui me soit arrivé. J'étais dans la rue en 1998 et en finale en 2006". L'été dernier, il assure avoir suivi le parcours doré des Bleus "comme un supporter".

L'ancien joueur de Metz, Galatasaray et Marseille se penche également, bien sûr, sur son parcours avec le Bayern Munich, son club depuis 12 ans. "J'ai vite compris que le Bayern était mon club. J'ai rapidement ressenti que tout était réuni pour moi ici, pour gagner des titres. Le contact avec les dirigeants et ma relation avec les supporters ont été instantanés. Au bout de deux trois mois, c'était ficelé".

Je partirais du Bayern en seigneur

Franck Ribéry
Partager la citation

"Je vais avoir 36 ans. J'ai passé un tiers de ma vie à Munich, plus des deux tiers de ma vie professionnelle. Ça veut dire quelque chose. C'est très fort", explique-t-il. En fin de contrat en juin, il espère prolonger en Bavière si il peut "toujours tout donner". "Nos discussions seront sincères (...) Je partirais du Bayern en seigneur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Franck Ribéry Bayern Munich
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants