3 min de lecture Coupe du Monde

France - Pays-Bas : que valent les Bataves de Dick Advocaat ?

ÉCLAIRAGE - Nommé sélectionneur pour la troisième fois de sa carrière en juin, l'homme de 69 ans a déjà imposé sa patte et redonné confiance aux Oranjes.

Wesley Sneijder dans les bras d'Arjen Robben lors de la victoire néerlandaise contre le Luxembourg 5-0 en juin 2017
Wesley Sneijder dans les bras d'Arjen Robben lors de la victoire néerlandaise contre le Luxembourg 5-0 en juin 2017 Crédit : Jerry Lampen / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Mise entre parenthèse durant l'été, la course vers le Mondial 2018 reprend aux quatre coins de la planète en cette fin du mois d'août avec une rencontre capitale à négocier pour les Bleus : la réception des Pays-Bas au Stade de France. S'il ne sera pas décisif, ce 7e match sur 10 sur la route de la Russie dans le groupe A de la zone Europe a tout d'une "petite finale" en pleine clôture du mercato.

Devancés par la Suède à la différence de buts depuis la cruelle défaite (2-1) dans les arrêts de jeu à Solna le 9 juin dernier, les Bleus n'ont plus de droit à l'erreur s'ils veulent terminer en tête et éviter la case barrage en novembre. En cas de succès contre les Oranjes, comme au match aller en octobre 2016 (0-1), les hommes de Didier Deschamps pourraient reprendre les commandes si les Suédois ne s'imposent pas dans le même temps en Bulgarie, jusqu'à présent intraitable à domicile avec trois victoires en trois rencontres. 

Une cinquième victoire permettrait aussi au finaliste du dernier Euro de repousser les Bataves à six longueurs. A contrario, la sélection de Dick Advocaat se relancerait totalement avec une performance sur la pelouse de Saint-Denis ; les Bleus reculeraient au 3e rang, leur destin plus du tout entre leurs pieds. Le spectre d'une première absence lors d'un Mondial depuis la série noire 1990-1994 deviendrait réalité. Les ambitions d'une génération dorée piétinées.

À lire aussi
Luka Modric, Didier Deschamps et la Brésilienne Marta à Londres le 24 septembre2018 FIFA
Trophées Fifa 2018 : Deschamps meilleur entraîneur, Modric meilleur joueur

Joli 11 de départ sur le papier

Or, les Néerlandais ont retrouvé des couleurs et une équipe qui a de quoi faire peur sur le papier depuis la manche aller. Maintenu en poste malgré l'échec aussi historique que retentissant lors des qualifications vers le dernier Euro, Danny Blind a finalement été écarté du poste de sélectionneur en mars dernier, au lendemain d'une défaite en Bulgarie (2-0). Afin de redresser la situation, la Fédération a rappelé Dick Advocaat, 69 ans), pour un troisième mandat après 1992-1994 puis 2002-2004. Débuts réussis face au Luxembourg (5-0). Adversaire modeste mais retour de la confiance, après un carton identique contre la Côte d'Ivoire en amical).


Intérimaire le temps de deux matches amicaux, Fred Grim avait amorcé la rénovation du sol au plafond, ne conservant quasiment que le schéma et 4-2-3-1 de Blind. Titularisation de Jasper Cillessen (numéro 2 au Barça) dans les buts, du Lyonnais Memphis Depay sur l'aile gauche en pendant d'Arjen Robben à droite, maintien de la confiance en Vincent Janssen au poste d'avant-centre. Advocaat a ajouté la charnière de la Lazio Rome la saison passée, Stefan De Vrij-Wesley Hoedt (ce dernier a depuis rejoint Southampton) et relancé d'entrée Wesley Sneijder en meneur de jeu.

Nuages dans le ciel des Bleus

Robben, Sneijder : d'immenses joueurs plus tout jeunes (33 ans), mais toujours capables de se montrer décisif, comme le revenant Robin Van Persie (34 ans), pressenti pour débuter contre la France malgré une douleur à une épaule. Au poste de latéral gauche, Daley Blind (27 ans) fait le bonheur de Manchester United. Devant la défense, deux piliers de Liverpool et de l'AS Rome, Georgino Wijnaldum (26 ans) et Kevin Strootman (27 ans). Résultat, ce 11 de départ propose un mélange d' expérience, de talent, d'équilibre, d'explosivité.

De son côté, la défense des Bleus vient d'encaisser sept buts lors de ses cinq derniers matches. Raphaël Varane forfait, la charnière centrale sera composée de Laurent Koscielny et Samuel Umtiti. À droite, Djibril Sidibé est incertain (adducteurs) et pourrait laisser sa place à Christophe Jallet.

À gauche, Layvin Kurzawa sera confronté à Robben. Si Paul Pogba, N'Golo Kanté et Blaise Matuidi restent des valeurs sûres au milieu, l'attaque pose question avec un Antoine Griezmann en petite forme, un Olivier Giroud remplaçant en club et un Kylian Mbappé qui n'a pas joué depuis près d'un mois en compétition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Pays-Bas
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789895686
France - Pays-Bas : que valent les Bataves de Dick Advocaat ?
France - Pays-Bas : que valent les Bataves de Dick Advocaat ?
ÉCLAIRAGE - Nommé sélectionneur pour la troisième fois de sa carrière en juin, l'homme de 69 ans a déjà imposé sa patte et redonné confiance aux Oranjes.
https://www.rtl.fr/sport/football/france-pays-bas-que-valent-les-bataves-de-dick-advocaat-7789895686
2017-08-30 18:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IN0iM91pH4c-kPZBq9_KXw/330v220-2/online/image/2017/0830/7789895895_wesley-sneijder-dans-les-bras-d-arjen-robben-lors-de-la-victoire-neerlandaise-contre-le-luxembourg-5-0-en-juin-2017.jpg