1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : Spinazzola, Chiesa... Les révélations italiennes du tournoi
2 min de lecture

Euro 2021 : Spinazzola, Chiesa... Les révélations italiennes du tournoi

Après son succès en demi-finale contre l'Espagne (1-1, 4-2 t.a.b.), la Nazionale a acquis sa place en finale de la compétition. Un parcours abouti qui a permis de mettre en avant plusieurs jeunes joueurs italiens.

Les Italiens à l'issue des tirs au but
Les Italiens à l'issue des tirs au but
Crédit : Laurence Griffiths / POOL / AFP
Victor Goury-Laffont

Certains avaient peut-être oublié la sélection italienne, qui n'avait plus disputé de grand tournoi international depuis 5 ans. Pourtant, c'est bien elle qui a obtenu en premier son billet pour la finale de l'Euro 2021 à Wembley. Les hommes de Roberto Mancini se sont imposés aux tirs au but face à l'Espagne (1-1, 4-2 t.a.b.) et rencontreront, le 11 juillet (21h), le vainqueur d'Angleterre-Danemark (7 juillet, 21h).

Pour oublier la non-qualification au mondial de 2018, vécu comme une catastrophe en Italie, la Squadra Azzura a chargé un nouveau sélectionneur, Roberto Mancini, d'insuffler une nouvelle dynamique après cet échec historique. Pari réussi pour l'ancien technicien de Manchester City, qui n'a pas perdu que deux fois depuis son arrivée sur le banc. Contre l'Espagne, les Italiens ont enchaîné un 33e match sans défaite. Il n'en manque que deux pour égaler le record historique, codétenu par le Brésil (1993-1996) et l'Espagne (2007-2009).

Autour de quelques joueurs d'expériences, dont le capitaine Giorgio Chiellini et son acolyte en défense centrale Leonardo Bonucci, Roberto Mancini a fait monter en puissance une nouvelle génération de talents. Le jeune mais précoce portier Gianluigi Donnarumma a remplacé la légende Buffon, joueur le plus sélectionné de l'histoire de la Nazionale. Mardi soir, c'est son arrêt face à Alvaro Morata lors de la séance aux tirs au but qui a permis d'envoyer l'Italie en finale.

Spinazzola, la révélation puis la blessure

L'auteur de l'unique but italien dans la rencontre ? Federico Chiesa, 23 ans. Fils d'Enrico, ancien buteur de la Nazionale, il intègre le groupe en 2017 mais honore sa première sélection en mars 2018. Il a depuis disputé 31 matches sous les couleurs de son pays.  Depuis le début du tournoi, le joueur formé à la Fiorentina et prêté la saison passé à la Juventus de Turin a su faire parler son sens du but et son sang-froid. En plus de son but face à l'Espagne, c'est aussi lui qui ouvre le score en prolongations face à l'Autriche en 8e de finale (2-1 a.p.).

À lire aussi

Élu homme du match, Federico Chiesa a dédié la récompense à une autre révélation italienne, Leonardo Spinazzola. Malgré ses 28 ans, le latéral gauche de l'AS Roma est en train d'atteindre son meilleur niveau après un début carrière en dent de scie, où il n'est jamais parvenu à s'imposer avec son club formateur, la Juventus. Nommé deux fois homme du match et auteur de deux passes décisives en cinq rencontres, il était absent lors de la demi-finale et ratera la finale. Une rupture du tendon d'Achille, subie en quart contre la Belgique (2-1), le tiendra à l'écart des terrains pendant quelques mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/