1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : après avoir "digéré" la défaite, Didier Deschamps sort du silence
2 min de lecture

Euro 2021 : après avoir "digéré" la défaite, Didier Deschamps sort du silence

Dans un entretien à "L'Équipe", le sélectionneur des Bleus livre une analyse lucide sur l'échec des Bleus face à la Suisse, dont il assume la responsabilité.

Didier Deschamps à Bucarest le 28 juin 2021
Didier Deschamps à Bucarest le 28 juin 2021
Crédit : FRANCK FIFE / POOL / AFP
Sarah Belien

Près de deux mois après la défaite des Bleus face à la Suisse en 8e de finale de l'Euro 2021, Didier Deschamps a eu le temps de "digérer". Dans un entretien publié vendredi 20 août par L'Équipe, le sélectionneur de la France prend du recul sur leur défaite prématurée et estime que "cela ne devait pas arriver".

"Le plus dur à digérer - et je l'ai digéré aujourd'hui - c'est de savoir ce qu'on est capables de faire et de constater ce qu'on a fait. Et, je vais le répéter : d'être à 3-1 à la 80e minute contre la Suisse et de voir ce qui s'est passé après, confie Didier Deschamps. Cela ne devait pas nous arriver au vu de la force qui était la nôtre et la solidité qui a toujours été notre ADN", déclare-t-il dans son interview au quotidien sportif.

Pour le sélectionneur, la qualification des Bleus était tout de même jouable jusqu'à la dernière minute. "On sait qu'il y a la prolongation avec la capacité d'obtenir la qualification. Et juste avant, il y a l'occasion de Coman et ce ballon qui touche la barre. Il faut être factuel, réaliste. Même si, à 3-1, pas une personne dans le stade, ni ailleurs, n'a dû se dire qu'on n'allait pas se qualifier", affirme-t-il.

Je l'assume. Mais je sais aussi que j'ai cette capacité à basculer.

Didier Deschamps

À qui la faute ? Là aussi, Didier Deschamps reste droit dans ses bottes et assume ses responsabilités. "Je n'ai pas envie de chercher des excuses. Je sais que je suis le seul responsable. Ma fonction veut ça. Je l'assume. Mais je sais aussi que j'ai cette capacité à basculer. Quand cela va bien, tout n'est pas rose ; quand cela va mal, tout n'est pas noir non plus. Notre élimination est liée à de nombreux éléments."

À lire aussi

Et parmi les éléments qui n'ont pas marché, la tactique à trois défenseurs centraux. Le sélectionneur le sait. "Le choix tactique de départ ne fonctionne pas. Jouer à trois centraux n'est pas une erreur, c'est un choix. Je sais ce qui m'y a conduit", tranche-t-il. Pour lui, la "solidité défensive", remarquable lors de la Coupe de monde 2018, manquait cruellement lors de l'Euro.

Pour ce qui est de la préparation physique des Bleus, Didier Deschamps n'a rien à redire. "Si c'était à refaire, on referait la même chose", assure-t-il. Prochaine étape pour le sélectionneur, les matchs internationaux en septembre, avant les qualifications à la Coupe du monde 2022.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/