1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : comment expliquer l'échec de l'équipe de France ?
2 min de lecture

Euro 2021 : comment expliquer l'échec de l'équipe de France ?

ÉCLAIRAGE - Philippe Sanfourche, journaliste au service des sports de RTL, et Robert Pirès, consultant pour M6 et RTL, ont souligné les défaillances collectives des Bleus dans la défaite contre la Suisse.

Kylian Mbappé en huitièmes de finale de l'Euro 2021
Kylian Mbappé en huitièmes de finale de l'Euro 2021
Crédit : FRANCK FIFE / POOL / AFP
Euro 2021 : Philippe Sanfourche et Robert Pirès sont les invités d'Yves Calvi du 29 juin
10:29
Philippe Sanfourche & Robert Pirès - édité par Victor Goury-Laffont

Très peu ont vu venir cet immense échec. Méconnaissable, l'équipe de France, championne du monde il y a trois ans seulement, a été éliminée dès les 8es de finale (3-3 après prolongation, 5 tirs au but à 4) de l'Euro 2021 par une sélection suisse qui n'avait plus gagné un match à élimination directe depuis 1938.

Un "crash" qui "nous rappelle que le football n'est pas un sport comme les autres", note Philippe Sanfourche. "Didier Deschamps a payé, tout au long de l'Euro, le fait d'avoir sélectionné tardivement Karim Benzema"; souligne le journaliste au service des sports de RTL. Selon lui, le retour de l'attaquant n'était pas illégitime mais bien trop tardif, "ce qui a déséquilibré les plans tactiques". "Didier Deschamps a rompu les équilibres, et on sait qu'une équipe de football est une horlogerie de précision".

Pour Robert Pirès, vainqueur de la Coupe du monde 1998 et de l'Euro 2000, "il faudra une discussion entre le sélectionneur et ses joueurs". "Avant une compétition, on ne peut pas avoir les égos qui rentrent en conflit pour savoir qui va tirer un penalty ou un coup franc", tacle-t-il. Antoine Griezmann et Kylian Mbappé ont en effet tous les deux voulu être désignés comme tireur de penalty. L'unique penalty français du tournoi fut finalement tiré et réussi par Karim Benzema, en poules contre le Portugal (2-2). 

Ces échecs collectifs entraîneront-ils la chute du sélectionneur français, Didier Deschamps ? "Ce serait nécessaire à la condition que la confiance soit rompue entre les joueurs principaux et le sélectionneur, ou entre le président de la fédération et le sélectionneur. Ce ne sont pas les signaux qui nous remontent", tempère Philippe Sanfourche. Après le départ de Zinedine Zidane du Real Madrid, le président du club espagnol, Florentino Perez, a assuré que l'ancien Ballon d'Or "a envie de diriger l'équipe de France".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/