1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : Didier Deschamps, le brutal retour sur terre
2 min de lecture

Euro 2021 : Didier Deschamps, le brutal retour sur terre

L'échec de l'équipe de France à l'Euro ce lundi soir face à la Suisse est aussi celui de Didier Deschamps, intouchable avec les Bleus depuis 3 ans.

Didier Deschamps lors du match entre le Portugal et la France à la Puskas Arena de Budapest le 23 juin 2021. (Illustration)
Didier Deschamps lors du match entre le Portugal et la France à la Puskas Arena de Budapest le 23 juin 2021. (Illustration)
Crédit : DARKO BANDIC / POOL / AFP
William Vuillez & AFP

Au firmament en 2018, Didier Deschamps est tombé de haut à l'Euro avec une élimination en huitièmes face à la Suisse (3-3 a.p. 5-4 t.a.b.) lundi, malgré un groupe constellé de stars. Un échec que le sélectionneur français doit "digérer" s'il veut briller au Qatar.

Dans les grandes compétitions, la progression était constante depuis sa prise de fonction au sortir d'un Euro-2012 raté par son prédécesseur Laurent Blanc : quart de finale du Mondial en 2014, finale de l'Euro 2016, puis le Graal atteint lors de la Coupe du monde gagnée contre la Croatie il y a trois ans en Russie. Mais la peu renommée équipe de Suisse a brisé le cercle vertueux dans lequel "DD" avait réussi à embarquer ses troupes.

"Aujourd'hui on est du mauvais côté, il faut l'accepter même si ça fait mal. Il faudra le temps de digérer mais c'est sans doute qu'on ne méritait pas plus", a déploré sur TF1 le sélectionneur.

Son échec tactique

Après cette sortie prématurée à l'Euro, Deschamps estime que son avenir "n'est pas la question". "Aujourd'hui, je suis triste, comme l'ensemble du groupe, le staff, avec la force que dégage cette équipe, mais il faut l'accepter c'est le foot", dit-il. "Quand l'équipe de France gagne le mérite revient toujours aux joueurs, c'est toujours comme ça. Quand ça se passe moins bien c'est ma responsabilité, mais je suis avec eux, ils sont avec moi", a-t-il ajouté lundi soir, en donnant rendez-vous en septembre pour les prochains matches de qualification au Mondial 2022.

À lire aussi

Parfois perçu comme conservateur, obsédé par la victoire plus que par le beau jeu, l'ancien entraîneur de Monaco, la Juve et Marseille a façonné une équipe de France à son image : appliquée et assoiffée de victoires. Il a aussi dû déployer de nouvelles ressources avant l'Euro afin de maintenir son équipe en alerte, sans que cela soit suffisant. Ces derniers mois, il a ainsi testé des systèmes de jeu différents, comme celui à trois défenseurs centraux qui a montré ses limites lundi contre la Suisse.

Réussite du come back de Benzema ?

Depuis le Mondial, il a aussi ouvert les portes de l'équipe de France à des nouveaux venus, qui sont passés sans trop s'arrêter (Tanguy Ndombélé, Eduardo Camavinga...) ou qui se sont imposés dans la rotation, comme Clément Lenglet, Marcus Thuram et Jules Koundé qu'il a emmené à l'Euro.

Surtout, il a réalisé un énorme contre-pied en rappelant Karim Benzema, son ex-attaquant fétiche avec qui il s'était brouillé depuis cinq ans. Le retour inattendu de l'attaquant du Real Madrid était censé provoquer un électrochoc dans un groupe qui demandait peut-être à être secoué. Mais la surprise du chef, cette fois, n'a pas marché, malgré les 4 buts de Benzema dans cet Euro.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/