3 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : pourquoi il y a de l'enjeu dans le match Suisse-France

DÉCRYPTAGE - L'équipe de France et la Suisse s'affrontent ce dimanche 19 juin (21h) pour un match qui n'aura rien d'amical et qui ne manquera pas d'enjeux.

Xherdan Shaqiri lors de France-Suisse le 20 juin 2014
Xherdan Shaqiri lors de France-Suisse le 20 juin 2014
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Ce dimanche 19 juin marquera le choc présumé du groupe 1 entre la Suisse et la France dans cet Euro 2016. Une rencontre qui arrive lors de la dernière journée de la phase de poules et qui aurait pu être "pour du beurre", car les deux équipes se contenteraient d'un match nul pour se qualifier. Mais dans une compétition, il convient de jeter un coup d’œil à la suite et de se projeter en imaginant quel parcours s'offre à une équipe en cas de qualification. De plus, il y a une gestion d'effectif et une dynamique à créer ou à entretenir. 

C'est sans doute pour cela que Didier Deschamps et  Vladimir Petkovic prendront ce match au sérieux avec des retouches sur les équipes mais pas de gros changements, notamment pour éviter les risques de suspension et maintenir aussi quelques joueurs dans le rythme et les impliquer. En point de mire aussi, éviter la Pologne ou même l'Allemagne

S'offrir une autoroute jusqu'en demi finales

Ainsi, en jetant un coup d’œil sur le tableau final, on constate une réelle différence entre terminer premier et deuxième de ce groupe A. Ainsi, terminer premier permettrait de s'offrir une suite un peu plus calme et quasiment une autoroute jusqu'à une éventuelle demi-finale. Pour le moment, les Bleus premiers du groupe affronteraient l'Irlande du Nord, la République tchèque ou la Suède (3es des groupes C, D ou E dans cet ordre de priorité en cas de qualification du troisième d'un de ces groupes). Autant dire que la suite serait toujours peu ardue et la France favorite pour rejoindre les quarts de finale. Dans le Top 8, à ce jour ce serait le vainqueur de Pays de Galles-Islande qui affronterait les Bleus.

L'Autriche et le Portugal sont encore en course pour affronter les Gallois. Encore une fois, le quart de finale éventuel serait plus relevé mais jouable. Un parcours moins compliqué que celui de l'adversaire éventuel des hommes de Didier Deschamps en demi-finale, qui devrait être le vainqueur d'un explosif Italie-Allemagne. En terminant deuxième de la poule A, les Français joueraient la Pologne ou l'Allemagne (2e du groupe C), puis a priori l'Espagne en quarts. Autant laisser cela aux voisins suisses. 

Éviter les suspensions et impliquer un maximum de joueurs

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Autre calcul, les deux entraîneurs veulent avoir un maximum de forces vives pour les matches à élimination directe. Ainsi Olivier Giroud et N'Golo Kanté ont tous deux un carton jaune et seraient suspendus en cas de sanction face à la Suisse. Didier Deschamps devrait donc mettre Yohan Cabaye et André-Pierre Gignac en position de titulaires. Les très fatigués Blaise Matuidi voire même Patrice Évra pourraient être ménagésMoussa Sissoko et Lucas Digne prendraient ainsi du rythme et du temps de jeu face à une opposition suisse qui jouera un match couperet pour terminer à la première place, comme l'a indiqué leur sélectionneur en conférence de presse. 

Si tel était le cas, 17 joueurs auront débuté l'un des trois matches des Bleus en poule. Une excellente manière d'impliquer un maximum de joueurs, en plus de ceux qui rentrent à chaque fois en cours de jeu. Dans ce cas, et malgré les incertitudes dans le jeu, la gestion d'effectif aura été optimale de la part de Didier Deschamps, qui aura profité de la faiblesse de l'opposition pour tenter des choses, continuer à travailler des automatismes, sans pour autant hypothéquer la qualification des siens pour les huitièmes de finale. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants