4 min de lecture Mondial féminin

Coupe du Monde féminine 2019 : de Henry à Morgan, les 6 stars attendues

DIAPORAMA - Elles sont française, australienne, allemande, brésilienne, hollandaise et américaine. Découvrez les joueuses qui vont sans doute vous faire vibrer pendant le Mondial dames, du vendredi 7 juin au dimanche 7 juillet 2019.

Amandine Henry avec les Bleues à Amiens le 1er septembre 2018 Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 16/04/2019
6 >
Amandine Henry avec les Bleues à Amiens le 1er septembre 2018 Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 16/04/2019
L'Australienne Chloe Logarzo félicite sa partenaire Sam Kerr le 29 juillet 2018 à East Hartford Crédits : ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Date : 06/06/2019
Dzsenifer Marozsan avec l'Allemagne le 7 mars 2017 à Washington Crédits : Rob Carr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Date : 06/06/2019
Marta avec le Brésil face à la Japonaise Rumi Utsugi le 2 mars 2019 à Nashville Crédits : Frederick Breedon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Date : 06/06/2019
Lieke Martens avec les Pays-Bas le 6 août 2017 à Enschede Crédits : JOHN THYS / AFP | Date : 06/06/2019
Alex Morgan avec les USA le 17 octobre 2018 à Frisco Crédits : RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Date : 13/05/2019
1/1
Maxime Desvallées
et AFP

52 rencontres dans neuf stades durant un mois, 24 sélections de 23 joueuses et l'excitation d'une grande compétition pour la première fois organisée en France : la 8e Coupe du Monde féminine de football va rythmer l'actualité sportive et sans doute populariser définitivement la discipline dans l'Hexagone. 

Qui sait, les Françaises et les Français, de tous âges, seront peut-être en liesse des Champs-Élysées aux plus petits villages, le dimanche 7 juillet au soir ? 4es en 2011, Quart-de-finalistes en 2015, les Bleues peuvent prétendre au titre mondial. Mais avant de penser aussi loin, elles doivent d'abord sortir d'une poule où figurent la Corée du Sud, le Nigeria et la Norvège.

Leur capitaine, Amandine Henry, est l'une des stars attendues de ce Mondial. Hormis la grande absente norvégienne, Ada Hegerberg, premier Ballon d'Or féminin de l'histoire, et la retraitée française Laure Boulleau, les autres grandes vedettes seront toutes présentes en France : de la légende brésilienne Marta à la championne olympique allemande Dzsenifer Marozsan, les voici par ordre alphabétique.

1. Amandine Henry (France, 29 ans)

Amandine est le style de joueuse que tout entraîneur rêve d'avoir dans son effectif. Une fois sur la pelouse, la joueuse rejette un sentiment de contrôle total sur le jeu, tant avec que sans le ballon. Elle est à la fois une grande récupératrice de ballons et une très bonne meneuse de jeu.

À lire aussi
Le journaliste de Fox News a été entouré d'anti-Trump Mondial féminin
VIDÉO - Coupe du Monde : un reporter de Fox News se retrouve entouré d'anti-Trump

Amandine Henry est, avec Wendie Renard, la capitaine de l'équipe de France. Elle a honoré sa première sélection en équipe de France en 2009, la joueuse est également un membre emblématique de la meilleure équipe d'Europe, l'Olympique Lyonnais.

Elle a passé 9 années au club de 2007 à 2016, puis est revenue pour la saison 2018/2019. Avec le club rhodanien, le palmarès de la lilloise s'étoffe considérablement. Elle remporte 10 fois le championnat de France, 5 fois la coupe de France (2012-13-14-15 et 2016), et 5 fois la ligue de Champions (2011, 2012, 2016, 2018 et 2019).

2. Sam Kerr (Australie, 25 ans)

L'étoile montante du foot féminin pourrait être l'une des grandes attractions du Mondial-2019. L'Australienne, qui évolue au Red Stars de Chicago, a été classée 5e lors du classement du premier Ballon d'Or féminin en 2018.

À 25 ans seulement, l'attaquante a empilé les records de meilleur buteuse des championnats australien et américain. Les "Aussies" tiennent avec leur capitaine la joueuse emblématique capable d'attirer les jeunes filles de l'île-continent vers le "soccer", avec l'objectif d'atteindre la barre des 270.000 licenciées après le Mondial.

3. Dzsenifer Marozsan (Allemagne, 27 ans)

L'internationale allemande, qui vient de remporter la Ligue des champions avec Lyon, a été désignée meilleure joueuse de D1 féminine pour la troisième année de rang. Marozsan avait pourtant raté trois mois de compétition en début de saison, en raison d'une embolie pulmonaire, mais a encore fait parler son mental à toute épreuve pour retrouver les sommets.

Sa Mannschaft fait partie des favorites à la Coupe du Monde. En sélection, la numéro 10 a déjà remporté l'Euro 2013 et les Jeux Olympiques 2016. Elle rêve donc de Coupe du Monde et sera la fer de lance de son équipe, grâce à son impressionnant bagage technique.

4. Marta Vieira da Silva (Brésil, 33 ans)

Au pays du football, on la surnomme Marta ou encore la "Pelé au féminin". Référence de la discipline, la virtuose brésilienne a été élue six fois meilleure joueuse du monde (2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018). Elle sera notamment accompagnée dans sa quête par Formiga, qui sera, à 41 ans, la joueuse la plus âgée à participer au tournoi.

Après avoir remporté deux médailles d'argent olympiques, à Athènes 2004 et Pékin 2008, la numéro 10 de la Seleçao tentera une nouvelle fois de décrocher le titre suprême. Cinq fois champion du monde chez les hommes, le Brésil a obtenu une place de finaliste en 2007 pour meilleur résultat lors d'un Mondial féminin.

5. Lieke Martens (Pays-Bas, 26 ans)

La vedette du FC Barcelone a remporté le dernier Euro (2017) à domicile avec la sélection néerlandaise, en marquant en finale contre le Danemark (4-2) et a été élue meilleure joueuse du tournoi. Elle a aussi hissé le Barça jusqu'en finale de la Ligue des champions cette saison, une première, sans parvenir toutefois à résister à l'armada de l'Olympique Lyonnais.

"Pour beaucoup de petits garçons et de petites filles, nous sommes devenues des modèles et c'est génial. Il n'y a pas que les hommes, désormais, ils veulent aussi venir voir les femmes", disait l'attaquante à l'AFP au mois d'avril.

6. Alex Morgan (Etats-Unis, 29 ans)

Avec presque 10 millions d'abonnés sur les réseaux sociaux, Alex Morgan est LA star médiatique du foot féminin. L'ancienne attaquante de Lyon arrive au Mondial avec le statut de championne du monde en titre, comme onze autres coéquipières de la Team USA, dont Carly Lloyd qui disputera à 36 ans sa quatrième phase finale.

Les stars de la Team USA sont passées à l'offensive au mois de mars pour dénoncer les inégalités salariales entre les joueuses et leurs homologues masculins. Elles ont porté plainte contre leur fédération, qu'elles accusent de "discrimination". Alex Morgan avait alors publié un message mobilisateur sur Twitter : "Femmes à travers le monde, soutenez-vous et battez-vous les unes pour les autres".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial féminin Diaporama Équipe de France féminine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants