1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Copa America : le ras-le-bol de Neymar envers certains Brésiliens avant la finale
2 min de lecture

Copa America : le ras-le-bol de Neymar envers certains Brésiliens avant la finale

Avant la finale de Copa America contre l'Argentine, des supporters brésiliens appellent soutenir leur adversaire pour protester contre le régime de Bolsonaro, ce qui ne plaît pas à Neymar.

Neymar à la Copa America à Rio de Janeiro le 2 juillet.
Neymar à la Copa America à Rio de Janeiro le 2 juillet.
Crédit : MAURO PIMENTEL / AFP
Antoine Bchini

Neymar s'est plaint du comportement d'une certaine partie de supporters brésiliens à l'approche de la finale de Copa America contre l'Argentine, le rival historique de la Seleçao. Dans un contexte tendu et inédit, la superstar du Paris Saint-Germain n'a pas manqué de rappeler son attachement à son pays.

"Je suis un Brésilien avec beaucoup d'orgueil et d'amour, peut-on lire dans son post. Mon rêve a toujours été de faire partie de la sélection brésilienne et d'entendre les fans chanter. Je ne m'en suis jamais pris au Brésil, et je ne m'en prendrai jamais s'il joue pour quelque chose, quel que soit le sport, le concours de beauté, les oscars ou n'importe quoi d'autre. Si le Brésil est là, je suis pour Brésil, mais quel Brésilien ferait autrement ? D'accord, je vais le respecter, mais allez au... Cela ne s'adresse qu'à ceux qui sont contre".

La story Instagram de Neymar postée le jeudi 8 juillet.
La story Instagram de Neymar postée le jeudi 8 juillet.
Crédit : Instagram NeymarJR

"Ceux qui sont contre" sont les supporters prêts à soutenir l'Argentine pour éviter au président Jair Bolsonaro d'instrumentaliser le succès de l'équipe du Brésil en Copa America. Un titre qui ferait grand bien à la Seleçao, mais aussi à un pays hôte de la compétition qui a beaucoup souffert d'une crise que le pouvoir n'a jamais véritablement prise au sérieux. Un président qui suit de près les exploits de l'équipe nationale, et a profité d'un meeting avec plusieurs leaders du continent pour provoquer gentiment son homologue argentin Alberto Fernandez, d'une "manita", pour lui signifier que le Brésil l'emportera 5-0.

Une Copa controversée

Initialement prévue en Colombie, puis en Argentine, la compétition s'est finalement jouée au Brésil. Mais le choix du pays Auriverde ne semble pas si logique. Au moment du choix, les chiffres au Brésil étaient pires que chez son voisin, et la Seleçao n'était pas enchantée à l'idée de jouer la compétition, après avoir évoqué le boycott pendant un temps. C'est la Cour Suprême qui a pris la décision finale d'autoriser le tournoi à se jouer sur le territoire malgré la forte présence du coronavirus.

À lire aussi

Une décision forte dans un pays ou la population est plus divisée que jamais et fortement touchée par la pandémie, avec plus de 530.000 décès avec au mois de juillet plus de 48.000 cas journalier.

Cette finale (dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juillet à 2h du matin) entre le Brésil et l'Argentine s'annonce électrique, et pas seulement sur le terrain au vu des enjeux politiques qu'elle implique au Brésil.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/