1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Copa America : un boycott de la compétition mené par Neymar ?
1 min de lecture

Copa America : un boycott de la compétition mené par Neymar ?

La star du Paris Saint-Germain, ainsi que plusieurs de ses coéquipiers en sélection, seraient opposés à la tenue de la coupe sud-américaine de football dans son pays, encore durement affecté par la Covid-19.

Neymar, buteur avec le sélection brésilienne le 4 juin face à l'Équateur lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2022 le 4 juin à Porte-Alegre (Brésil).
Neymar, buteur avec le sélection brésilienne le 4 juin face à l'Équateur lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2022 le 4 juin à Porte-Alegre (Brésil).
Crédit : SILVIO AVILA / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

Dans six jours, le dimanche 13 juin, le coup d'envoi de la Copa America, équivalent sud-américain de l'Euro, doit normalement être donné dans le stade Mané Garrincha à Brasilia (Brésil), pour un match qui opposera les Brésiliens au Venezuela.

Initialement prévue en Argentine, la compétition se déroulera finalement au Brésil pour des raisons sanitaires. Si la courbe des contaminations au coronavirus est préoccupante dans le pays de Lionel Messi, elle n'est pas pour autant rassurante chez le voisin brésilien. Plus de 60.000 nouveaux cas quotidiens et 1.600 décès par jour ont été enregistrés en moyenne lors de la semaine du 30 mai au 6 juin.

Une situation sanitaire qui pousse certains joueurs à envisager un boycott de la compétition. Selon l'édition brésilienne de la chaîne de sport ESPN, deux joueurs pousseraient particulièrement en ce sens : la superstar du Paris Saint-Germain, Neymar, et le milieu de terrain du Real Madrid et capitaine de la Seleção, Casemiro. "Tout le monde connaît notre position, elle est très claire", a assuré ce-dernier après le match face à l'Équateur. Comme le rapporte le quotidien espagnol Marca, trois joueurs uruguayen, dont l'ancien attaquant du PSG Edinson Cavani, ont apporté leur soutien aux Brésiliens.

En plus d'agiter le monde du football, l'organisation de la Copa America fait réagir la classe politique brésilienne. S'adressant directement au joueur phare de l'équipe nationale, Neymar, le sénateur centriste Renan Calheiros avait appelé le meneur de jeu à ne pas participer à "un championnat de la mort". Le fils du président brésilien Jair Bolsonaro a quant à lui incité les joueurs à participer et donner "un peu d'espoir et de joie à notre population".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/