1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. City-PSG : Paris sans marge, Manchester sans De Bruyne... Ce qu'il s'est passé depuis l'aller
3 min de lecture

City-PSG : Paris sans marge, Manchester sans De Bruyne... Ce qu'il s'est passé depuis l'aller

ÉCLAIRAGE - Un peu moins de deux mois après son seul match référence de la saison (victoire 2-0), le Paris Saint-Germain retrouve Manchester City, mercredi 24 novembre (21h), lors de 5e journée de la phase de poules de Ligue des champions.

Lionel Messi avec le PSG face au Manchester city de Kyle Walker le 28 septembre 2021 au Parc des Princes
Lionel Messi avec le PSG face au Manchester city de Kyle Walker le 28 septembre 2021 au Parc des Princes
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Faut-il vraiment y voir un signe de progrès ? Ou plutôt une nouvelle victoire en trompe-l'œil ? Pour la première fois de son succès de prestige au match aller face à Manchester City (2-0), dans un Parc des Princes en ébullition, le PSG s'est imposé par deux buts d'écart, samedi 20 novembre, encore à domicile, face à Nantes (3-1) lors de la 14e journée de Ligue 1. Ce 12e succès de la saison en 14 matches de championnat conforte la place de leader des Parisiens avec 11 points d'avance sur Nice.

Les hommes de Pochettino ont pourtant une nouvelle fois souffert face au 11e, qui est parvenu à recoller à 1-1 dans la foulée de l'expulsion du gardien Navas. Les plus optimistes souligneront que Paris s'est encore sorti d'une situation compliquée, au caractère et au talent, notamment celui de Messi, enfin buteur en Ligue 1 pour sa sixième apparition sous le maillot bleu et rouge. Les plus perplexes mettront ce résultat sur le compte de la chance, à l'image de cette frappe de l'Argentin déviée dans son propre but par Appiah sur le but du 2-1.

S'ils avaient été dominés dans la possession (54%) et dans les occasions (14 à 4) par les Citizens de Guardiola (54%) le 28 septembre dernier, les partenaires du capitaine Marquinhos s'en étaient sortis avec une victoire (2-0) propice sur le papier à lancer leur saison. Un match référence, agrémenté d'un "clean sheet" et du premier bijou sous les couleurs parisiennes de Messi, après un une-deux parfaitement senti avec Mbappé.

Pas de grande marge malgré les stars

Cinq jours plus tard, un dimanche en début d'après-midi, la même équipe à une exception (Di Maria à la place d'Herrera) se prenait les pieds dans le tapis à Rennes (2-0). Cela reste certes à ce jour la seule ligne rouge dans le tableau de marche. Mais jamais Paris n'a ensuite affiché de marge : 2-1 contre Angers, 3-2 contre Leipzig, 0-0 à Marseille, 2-1 face à Lille, 2-2 à Leipzig, 3-2 à Bordeaux. Sur ces six matches, l'adversaire a même mené quatre fois.

À lire aussi

Entre les pépins physiques des uns et des autres, le club de la capitale n'a pu sur cette période aligner son trio Neymar-Mbappé-Messi qu'à une seule reprise, au Vélodrome, où Verratti s'est blessé pour quatre semaines. Voilà les quatre éléments rétablis pour le choc retour en Angleterre. La réapparition du "Petit Hibou" a d'ailleurs coïncidé avec la meilleure mi-temps de la triplette de stars contre Nantes. 

Entre l'Argentin, le Brésilien et le champion du monde français, "on sent que ça vient petit à petit", estime le défenseur Thilo Kehrer. Battre les Nantais nous "a donné un bon sentiment" avant City, a poursuivi l'Allemand. Des trois de devant, "Kyky" est la plus en forme, avec sept buts et quatre passes décisives sur ses quatre derniers matches. Il a déjà brillé à l'Etihad Stadium, où il a marqué pour sa première titularisation en C1, à l'âge de 18 ans avec Monaco en 2017. 

De Bruyne positif, Grealish incertain et moins en vue

De son côté, Manchester City doit se passer de son maestro belge Kevin De Bruyne, déclaré positif au coronavirus vendredi 19 novembre et placé à l'isolement pour dix jours. L'Anglais Jack Grealish, pourrait également manquer à l'appel en raison d'une blessure. Mais de toute façon, la recrue phare de l'été disparaît peu à peu des radars, tant en terme de minutes de jeu qu'en gestes décisifs.

Cela n'a pas empêché la machine de Guardiola  de marcher sur Bruges à deux reprises sur la scène européenne (5-1 en Belgique, 4-1 en Angleterre), de n'être ni inquiété par le voisin United à Old Trafford (0-2) et par Everton (3-0) lors de ses deux dernières sorties avant Paris. Mais depuis l'aller, City a aussi été tenu en échec à Liverpool (2-2) et subi une nette défaite à domicile, contre Crystal Palace (0-2) fin octobre après l'expulsion de Laporte (45e).

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/